PolitiquePolitique au Maroc

Reproches de Bakkoury: Benabdellah contre-attaque (VIDEO)

 


 Le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdellah, a réagi aux reproches du patron du PAM Mustapha Bakkoury. Il accuse le parti du tracteur de banditisme.

 Après Abdelilah Benkirane, c’est le secrétaire général du PPS qui a tiré à boulets rouges sur les responsables du PAM. Nabil Benabdellah a accusé le parti du tracteur de banditisme, mettant en doute la crédibilité de ses listes électorales. « Cette formation politique a acheté des candidats pour présenter le maximum de candidatures aux élections communales et régionales du 4 septembre. Le recours à cette pratique lui avait d’ailleurs permis d’être aujourd’hui majoritaire  à la Chambre des conseillers », a lancé Benabdellah lors d’un meeting organisé lundi 31 août à Had Soualem.

 En fait, les accusations de Benabdellah viennent en réponse à Mustapha Bakkoury  qui lui avait reproché d’oublier qu’il est un responsable politique, en référence à sa photo en train de danser, bendir à la main.  Pour Benabdellah, Bakkoury n’est qu’un « décor » au sein de son patri, estimant qu’il n’exerce aucune influence sur le PAM. « Bakkoury reste petit face au vrai dirigeant du PAM », a martelé Benabdellah. Une allusion claire à Ilyas El Omary.

 Le patron du PPS ne s’est pas arrêté là. « Ce parti veut dominer le pays grâce à son argent sale », a t-il poursuivi. Une accusation qui rappelle les déclarations d’Abdelilah Benkirane lors d’un meeting électoral organisé dimanche 30 août à Agadir. Le secrétaire général du PJD avait affirmé que le PAM finance sa campagne grâce aux fonds issus du trafic de stupéfiants. 

 
Article précédent

La gestion des bourses au Maroc bientôt informatisée

Article suivant

FEC : Plus de 100 MDH de bénéfices au premier semestre