Flash-ecoRapport

Réputation : comment les citoyens des pays du G-8 perçoivent le Maroc

Avec un score de 58,1 points sur 100, le Maroc est classé 35e sur 73 pays (39e en 2016) dans l’indicateur général de la réputation des pays « Country RepTrak Pulse » 2018. « Le royaume occupe, comme en 2017, une position intermédiaire, à 0,9 point de la moyenne générale des 73 pays examinés, une différence statistiquement non significative. Le Royaume figure, également, parmi les 36 pays ayant la meilleure réputation, au même niveau que Puerto Rico, la Corée du Sud, l’Indonésie et le Brésil », souligne l’Institut royal des études stratégiques (IRES) qui vient publier son rapport 2018. Cette étude a révélé que le Maroc dispose d’une réputation auprès des pays du G-8 moyenne, souligne l’Institut royal des études stratégiques (IRES). En effet, le Maroc dispose d’une réputation moyenne auprès des pays du G-8 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni et Russie) pendant que celle-ci dans les 15 pays spécifiques (développés et/ou émergents) n’est pas uniforme. En effet,  le Royaume jouit d’une image très favorable en Russie, en France, en Inde et au Mexique, alors que sa réputation au Nigéria, en Afrique du Sud, en Espagne et au Suède atteint des niveaux bas. Comparé à certains pays cibles, à savoir, l’Afrique du Sud, la Turquie, le Chili et le Mexique, le Maroc jouit de la deuxième meilleure réputation auprès des pays du G-8. Il est devancé seulement par le Chili.


En analysant la perception du Maroc par chaque pays du G-8, la Russie est le pays dont la perception est la plus positive, suivie de la France. En revanche, l’Allemagne et le Japon sont les pays du G8 dont la perception à l’égard du Maroc est la plus faible, avec une note inférieure à 53 points.

Les points forts et faibles du Maroc

Globalement, pour les pays du G-8, les points forts du royaume résident dans la dimension « Qualité de vie » et, en particulier, dans les attributs « Loisirs et distractions » et « Environnement naturel ».  En revanche, les insuffisances en termes de la réputation du Maroc concernent la dimension « Niveau de développement », notamment les attributs  » Système éducatif « ,  » Marques et entreprises reconnues  » et  » Technologie et innovation « . « De tels résultats laissent suggérer que les citoyens des pays du G-8 perçoivent davantage le Maroc comme une destination touristique et un lieu de repos et de loisirs, plutôt que comme un acteur actif de l’économie mondiale. Ce résultat est corroboré par le comportement de soutien, ayant trait à la recommandation de visiter le Royaume », décrypte l’IRES.

Toujours est-il que, comparé à l’Afrique du Sud, à la Turquie, au Chili et au Mexique, le Maroc est, en général, le deuxième pays le mieux perçu par les citoyens des pays du G-8, juste derrière le Chili, selon l’étude.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le gouvernement et la CGEM tournent une nouvelle page

Article suivant

Deux cavaliers représenteront le Maroc aux Jeux Équestres Mondiaux