Santé

Réquisition du stock de Nivaquine et de Plaquenil : Les précisions de Sanofi Maroc

L’information a rapidement circulé suite à sa publication par RFI (Radio France Internationale) : « le stock de Nivaquine acheté par l’Etat marocain était destiné vers l’Afrique Subsaharienne ». Sanofi Maroc a répondu à RFI.


Décidément en cette période de crise sanitaire liée à la propagation du coronavirus dans le monde, la Nivaquine et le Plaquenil, deux médicaments qui traiteraient la maladie, sont présents dans tous les débats. C’est dans ce contexte que l’information a circulé dans les médias, suite à un article publié sur RFI (Radio France Internationale) et repris par des médias au Maroc, dans lequel il est mentionné que « le stock de nivaquine acheté par l’Etat marocain était destiné vers l’Afrique Subsaharienne. Ce qui n’est pas sans faire réagir Sanofi Maroc. Dans un communiqué, la filiale marocaine du groupe pharmaceutique français, explique que « la Nivaquine (chloroquine sulfate), indiquée dans le traitement curatif et préventif du paludisme dispose d’une AMM (autorisation de mise sur le marché) valable uniquement pour le marché marocain ».

De plus, précise la même source, ce médicament est produit sur le site industriel de Sanofi au Maroc et ne fait donc l’objet d’aucune activité export.

Autre : Sanofi Maroc indique qu’après réception de la requête du Ministère de la Santé, il a livré l’intégralité de son stock de Nivaquine et également de Plaquenil (hydroxychloroquine), indiqué dans le traitement de la Polyarthrite rhumatoïde et des maladies de collagène. Et d’ajouter qu’il suit de très près en collaboration avec le Ministère de la Santé l’évolution des essais cliniques concernant ces 2 molécules (chloroquine sulfate et hydroxychloroquine). 

Pour rappel, Sanofi Maroc que Challenge avait contacté le 19 mars 2020, juste après la réquisition du stock de Nivaquine et de Plaquenil par le Ministère de la Santé, nous avait précisé que la chloroquine sulfate  communément appelée « nivaquine » qui est fabriquée sur son site industriel à Casablanca Zenata en petite quantité est destinée au marché marocain.  

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Coronavirus : La barre des 100 cas confirmés est dépassée

Article suivant

Coronavirus : les conseils d’un « réfugié »