BanquesFlash-eco

Résultats 2017 : BMCI tire son épingle du jeu

La filiale marocaine du groupe bancaire français BNP Paribas a dévoilé ses réalisations comptant pour l’exercice 2017 le 21 mars 2018 à la faveur d’une conférence de presse à Casablanca.


On retient globalement que la performance de la banque a été satisfaisante à en croire le top management. Ainsi, BMCI affiche un Produit net bancaire (chiffre d’affaires) consolidé de 3,02 milliards de DH à fin décembre 2017, soit une baisse constatée de 1,3% par rapport à 2016. Toutefois, Laurent Dupuch, président du directoire de BMCI, a fait remarquer qu’hormis l’effet exceptionnel en 2016 de démutualisation de la Bourse de Casablanca, le PNB consolidé est quasi stable à -0,2%. « 2017 a été une bonne année. Nous avons enregistré une hausse des activités de marché, une baisse de notre charge et du coût du risque de 10%. Tout cela a été possible grâce à notre forte dynamique commerciale, puisque nos crédits d’investissement augmentent de façon importante, nos crédits à la consommation aussi. La dynamique est vraiment là puisque nous gagnons des parts de marché », a expliqué Driss Bensmail, membre du directoire et chargé du Corporate Banking. Soulignons que le résultat brut d’exploitation consolidé de BMCI ressort à 1,4 milliards de DH, soit une baisse de 2,4%. Le coût du risque consolidé, de son côté, est en baisse de 10,3% et le Résultat net part du groupe consolidé affiche 547 millions de DH au compteur, soit une croissance de 26,8%.

Il est à noter aussi que les crédits par caisse à la clientèle de la banque ont atteint 49,6 milliards de DH et les dépôts de la clientèle consolidés sont en augmentation de 2,8% à 43,4 milliards de DH. Rappelons que la banque a engagé une réorganisation de son réseau de centres d’affaires. En ligne droite avec sa stratégie de développement, BMCI a, en effet, opéré ce changement en vue de s’aligner sur le nouveau découpage de la capitale économique et aussi dans l’objectif de donner une nouvelle dynamique au segment Corporate Banking en mettant à disposition des clients une expertise renforcée  dans les métiers spécialisés. « Nous voulons continuer à bien faire ce que nous faisons déjà, c’est-à-dire servir le client au bon endroit et lui apporter l’expertise dont il a besoin. Nous avons une large palette de services dans ce sens. Le deuxième levier sera de continuer à améliorer la satisfaction client à travers l’amélioration de l’expérience client. Ce qui aura bien évidemment un impact très positif sur le taux de recommandation », a précisé Driss Bensmail.

Notons aussi que BMCI étudie de nouvelles ouvertures de points de vente. Dans ce sens, la banque réfléchit sur des ouvertures stratégiques au niveau de Kénitra où elle accompagne déjà beaucoup de clients. Rappelons aussi que la filiale de BNP Paribas a lancé son activité de banque participative sous la marque Najmah le 23 février dernier. Selon Rachid Marrakchi, membre du directoire et directeur général, la banque distribue déjà ses produits participatifs à travers quatre points de vente et nourrit des ambitions importantes sur ce segment.

 
Article précédent

Wafasalaf lève le voile sur la relation des femmes marocaines à l’innovation

Article suivant

Il fait l’actu : Youssef Adnani, DG du Bureau Veritas Maroc