Entreprises & Marchés

Résultats consolidés en hausse pour le 3ème trimestre 2014

Mustapha Terrab, PDG de l’OCP.

OCP. L’OCP réalise une excellente performance commerciale, notamment en Afrique,  confirme, au 3ème trimestre de cette année, une hausse au niveau de plusieurs indicateurs financiers ainsi que la stabilisation de son taux de marge d’EBITDA, et ses objectifs pour 2014. par Abdelfattah ALAMI


La dynamique commerciale du 3ème trimestre 2014 est très soutenue. L’OCP réalise une hausse du chiffre d’affaires au courant de cette période à près de 1,4 milliard de dollars US, en hausse de 14 % par rapport au troisième trimestre de 2013 qui était de 1,2 milliard dollars US. Pour la période cumulée à fin Septembre, les ventes se sont établies à 3,75 milliards de dollars US contre 3,65 de milliards de dollars US, une année auparavant, enregistrant ainsi, une progression de 3%.
Le groupe annonce un résultat d’exploitation de 469 millions de dollars US, contre 408 milliards de dollars US pour la même période de 2013, soit une augmentation de 15 %. Sur les neuf premiers mois de l’année, ce résultat d’exploitation s’inscrit à 1,035 milliard de dollars US, en légère augmentation par rapport à la même période en 2013. Dans le même sens, le bénéfice brut a augmenté d’année en année pour atteindre 907 millions de dollars, contre 839 millions enregistrés au 3ème trimestre 2013, soit une croissance de plus de 8%.
Selon les responsables de l’OCP, ces résultats positifs ont été largement impactés par des facteurs favorables qui ont caractérisé, l’année dernière, le marché mondial des phosphates, à savoir: la hausse des prix des engrais et, pour l’Office, la progression des exportations.
Commentant les résultats des neuf premiers mois de 2014, M. Mostafa Terrab, PDG de l’OCP, a déclaré «Nous avons maintenu notre position à faibles coûts au cours du troisième trimestre, nous permettant d’atteindre une année sur l’autre une croissance à deux chiffres de l’EBITDA (Earning Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortisation, indicateur qui se rapproche sensiblement de l’excédent brut d’exploitation-EBE), parmi les plus élevés de l’industrie. Notre pipeline à boues a progressivement abaissé nos coûts de transport et les progrès réalisés dans notre plan en termes de réduction de coûts, vont nous permettre encore de bénéficier d’économies d’échelles supplémentaires et d’augmenter nos volumes de production». Ces chiffres sont en accord avec les annonces et les prévisions de la stratégie industrielle du groupe, notamment sur le marché des engrais. En effet, aussi bien les quantités exportées que leurs prix sur le marché mondial ont connu une augmentation. Sur le troisième trimestre 2014, les exportations d’OCP en engrais ont augmenté de 45 %. Celles destinées à l’Afrique ont largement contribué à ce résultat, puisqu’elles ont doublé entre septembre 2013 et la même période de 2014.
Ces résultats confortent la stratégie internationale d’OCP et renforcent son leadership mondial. Les neufs premiers mois de 2014 ont été l’occasion de poursuivre la concrétisation du programme d’investissement d’OCP, en phase avec les annonces effectuées lors de la publication des précédents résultats. Cette tendance haussière des indicateurs clés, devrait se poursuivre durant le 4ème trimestre 2014, grâce à la stratégie du Groupe basée sur la maîtrise des coûts sur toute la chaîne de valeur, la flexibilité industrielle, l’adaptabilité aux besoins des différents marchés, et l’assise de son positionnement africain. Des facteurs qui renforcent son agilité industrielle et commerciale.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

La BERD suit de près la libéralisation du capital des cliniques privées

Article suivant

Audiovisuel - Bientôt des TV privées ?