Banques

Résultats semestriels : BMCE Bank crève le plafond (Vidéo)

 
Plus de 1 milliard de DH de bénéfices pour un semestre ! Le groupe bancaire BMCE Bank  a commenté ce record lors de sa conférence de présentation des résultats du premier semestre, tenue le 22 septembre 2015, par l’amélioration de la capacité opérationnelle et celle bénéficiaire, la maîtrise des risques, la solidité des filiales africaines et le redressement de la plateforme européenne.
 
En dépit d’un marché marqué par le ralentissement de la croissance du crédit, BMCE Bank a en effet enregistré, au premier semestre, un produit net bancaire (PNB) consolidé avoisinant le seuil de 6 milliards de DH en hausse de 6% par rapport à la même période de l’année précédente. Le groupe bancaire d’Othman Benjelloun explique cette performance par les évolutions enregistrées au niveau de la marge d’intérêt (+12,2%) et de la marge sur commissions (+10%) représentant 87 % du PNB.
 
Toutefois, la hausse des charges générales d’exploitation de 10% à 3,3 milliards de DH a fait que le coefficient d’exploitation a été ramené à 55% à fin juin 2015 contre 53,1% à fin juin 2014. « Ce coefficient demeure l’un des plus élevé de la place » précise Driss Benjelloun, directeur général de la banque en charde du pôle Finances. Ainsi, le résultat brut d’exploitation n’a progressé que de 1,3% à 2,6 milliards de DH.
 
Forte baisse du coût du risque
 
Par ailleurs, le coût du risque net consolidé a fortement baissé de 24% par rapport à son niveau de juin 2014 pour s’établir à  807 millions de DH.  En effet, le groupe bancaire a réalisé de fortes reprises sur provisions sur la banque au Maroc et la plateforme Européenne. « Rien que pour la Maroc, les reprises de provisions ont augmenté de 80% », confirme Driss Benjelloun.
 
Dans le sillage de l’efficacité opérationnelle et la maîtrise du risque, le RNPG s’est accru de 18% pour dépasser pour la première fois la barre de 1 milliard de DH au terme d’un semestre.  L’activité au Maroc accapare à elle seule 64% du RNPG devançant de loin les activités africaines qui représentent 28%.  Les 8% restants reviennent à la plateforme européenne de la banque soit 2 points de plus d’une année à l’autre. « Après plusieurs années difficiles, les filiales européennes créent de la valeur pour BMCE Bank » précise Brahim Benjelloun Touimi, administrateur DG du groupe BMCE Bank.
 
Plus de 2 milliards de DH de bénéfices attendus pour 2015
 
Côté perspective, le groupe compte poursuivre son développement maîtrisé en Afrique subsaharienne et dynamiser la rentabilité croissante des activités européennes. « Les prévisions pour la fin de l’exercice sont bonnes et s’inscrivent en ligne avec les performances semestriels. En particulier, les bénéfices pourraient déplacer les 2 milliards de DH en 2015 » a déclaré Brahim Benjelloun Touimi à Challenge.ma
 
Six mois de la fin de son plan stratégique de développement 2012-2015, le groupe BMCE Bank peut annoncer la réussite de sa feuille de route dans l’amélioration de la capacité opérationnelle et celle bénéficiaire ainsi que la maitrise des risques. Le groupe bancaire est en phase de préparation d’un nouveau plan de développement. Il sera décliné soit sur 3 ans ou 5 ans avec l’objectif de diversifier la clientèle et d’élargir l’assiette de la PME-PMI.

 
 
Article précédent

Crise au Burkina Faso: Quel risque pour les entreprises marocaines?

Article suivant

UE : les flux migratoires entre morale et calculs politiciens