Bourse

Résultats semestriels : Les 10 sociétés aux plus gros bénéfices

En dépit de la baisse de 32% de la masse bénéficiaire de la cote casablancaise au premier semestre 2015,  plusieurs entreprises affichent toujours une arrogante santé financière. Voici le palmarès des dix premières sociétés cotées  aux plus gros bénéfices.
 
 
1.     Maroc Telecom : 2,8 milliards de DH
 
Rien d’étonnant à retrouver à la tête du classement, Maroc Telecom.  Le seul opérateur télécom coté à la bourse de Casablanca s’octroie, au premier semestre 2015, un bénéficie colossal de 2,8 milliard de DH. Toutefois, ce chiffre est en baisse de 8% par rapport au premier semestre 2014.
 
Ce résultat net a été dopé par contribution de l’ensemble des filiales africaines en hausse de 12,4%. Toutefois, sa baisse en glissement annuel est due à la contraction de l’activité de l’opérateur au Maroc,  les frais liés à l’acquisition des nouvelles filiales en Afrique.
 
2.   Attijariwafa Bank : 2,3 milliards de DH
 
Au second rang, se positionne le groupe bancaire panafricain, Attijariwafa Bank avec un bénéfice consolidé qui s’élève à 2,3 milliards de DH.  Soit, une croissance de 2,2% par rapport à la même période de l’année précédente. Cette légère croissance s’explique par la quasi-stabilité de la contribution des activités internationales.
 
3.    BCP : 1,2 milliards de DH
 
Avec un bénéfice consolidé de 1,2 milliards de DH, la Banque centrale populaire (BCP) se hisse à la troisième place du classement. La BCP confirme ce dynamisme en augmentant sa rentabilité de 9,3% pour la même période de référence.
 
Cette performance est obtenue grâce à la forte hausse de la contribution des activités internationales dans le résultat net consolidé à 15,18% et ce malgré l’affectation d’une provision additionnelle pour risques généraux de 535 millions de DH
 
4.   BMCE Bank : 1,06 milliards de DH
 
Le secteur bancaire confirme sa bonne santé dans ce classement grâce également à la progression honorable de 18% du résultat net consolidé de BMCE Bank. Le groupe d’Othman Benjelloun a réalisé, pour la première fois au niveau d’un semestre, plus de 1 milliard de DH de bénéfices.
 
Cette hausse est due à la contribution de la Banque au Maroc de 48,4% au bénéfice consolidé, la contribution des filiales à l’international à hauteur de 35,7%, la gestion d’actifs qui participe à hauteur de 5,8% et la baisse du coût de risque à 806,8 millions de DH  soit une amélioration de 23,5% grâce, notamment, à des reprises sur provisions sur BMCE Bank et la plateforme européenne.
 
5.    Lafarge Ciments : 749,1 millions de DH
 
Après les établissements bancaires, on retrouve le cimentier Lafarge Ciments avec des bénéfices de plus de 749 millions de DH en hausse de 5,8% par rapport au premier semestre 2015. Ce gain découle, notamment, de la régression de 25,9% des autres charges d’exploitation non courantes à 29,2 millions de DH et la baisse de 4,5% de l’impôt dû à 342,3 millions de DH.
 
6.   Addoha : 512,2 millions de DH
 
En dépit de la morosité du marché immobilier,  le groupe Addoha s’est distingué, au premier semestre,  en affichant des résultats en ligne avec son plan de désendettement. Notons que le groupe immobilier s’est désendetté de plus de 1 milliard de DH.
 
Avec plus de 512 millions de DH de bénéfices consolidés, le groupe d’Anas Sefrioui se classe en tant que sixième société en termes de bénéfices semestriels. Addoha a bénéficié des produits financiers de 94 millions de DH générant un résultat financier de 77 millions DH contre 64 millions de DH au premier semestre 2014. Ceci a permis l’augmentation des bénéfices de 1,7%.
 
7.    Ciments du Maroc : 493,5 millions de DH
 
En septième position,  vient le cimentier Ciments du Maroc qui a généré des bénéfices consolidés l’ordre de 493,5 millions de DH en progression de 9,8% par rapport au premier semestre 2014.
 
Cette performance tient compte l’amélioration du chiffre d’affaires de 7,0%. En effet, le 1er semestre 2015 a été marqué, pour Ciments du Maroc, par une hausse significative des volumes de vente de l’activité matériaux de 27% pour le béton prêt à l’emploi et les granulats par rapport au premier  semestre 2014.
 
8.   Wafa Assurance : 479,4 millions de DH
 
L’assurance est à l’honneur dans ce classement grâce à la filiale du groupe Attijariwafa Bank. En effet, la compagnie d’assurance, Wafa Assurance maintient sa rentabilité avec un bénéfice semestriel de 479,4 millions de DH pour se positionner à la huitième place.
 
Ce bénéfice est réalisé grâce à l’augmentation de l’activité Vie de 6,7% à 215 millions de DH. Aussi, l’activité non Vie a profité des revenus non récurrents pour afficher un bénéfice net de 456 millions de DH.
 
9.   Taqa Morocco : 445,3 millions de DH
 
Dans le neuvième rang, se classe Taqa Morocco avec un bénéfice consolidé de 445,3 millions de DH.  Le premier opérateur d’électricité marocain privé a augmenté son résultat net de 15,6% par rapport à la même période de l’année précédente.  Cette progression tient compte l’augmentation du taux de disponibilité des unités JLEC 1 à 4 à 86,6% et celui des unités 5 & 6 de 96,6%.
 
10.  Cosumar : 404 millions de DH
 
La dixième place revient à Cosumar dont les bénéfices consolidés ont enregistré une bonification annuelle importante de plus de 38,9%  à 404 millions de DH.
 Cette performance est due à une conjoncture favorable de déroulement de la campagne sucrière 2015 couplée à une rationalisation des charges opérationnelles et l’amélioration du résultat financier qui limite son déficit semestriel à -8,4 millions de DH contre -20,6 millions de DH au premier semestre 2014.
 
Quelle lecture peut-on faire de ce classement ? Contacté par challenge.ma, Mohamed El Mehdi Chamchati, analyste financier à la société de bourse M.S.IN a déclaré : « Malgré une baisse de 8% de ses bénéfices, l’opérateur historique, Maroc Telecom, demeure la première société bénéficiaire grâce à ses activités à l’international. Aussi, le secteur bancaire reste, à travers le trio Attijariwafa Bank, BPC et BMCE Bank, de loin le premier contributeur à la masse bénéficiaire du marché boursier casablancais. De même, nous remarquons que les cimentiers renforcent leur rentabilité en dépit de la baisse des chantiers BTP ».
Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Résidences Dar Saada : Un nouveau projet de 1000 appartements moyen standing à Casablanca

Article suivant

Quand la France fait la cour aux investisseurs marocains