Business

Retail International ramène Marks & Spencer au Maroc

En louant leur premier magasin à Anfa Place, l’enseigne britannique de vêtements exposera plusieurs marques. Les prix ne seraient pas forcément alignés à ceux européens. PAR SALOUA MANSOURI



L
es responsables de  Marks & Spencer, l’un des leaders sur le marché britannique de la distribution, préfèrent rester vagues lorsque vous leur posez des questions sur leurs business plan. Interrogés au sujet  par exemple de leur investissement de départ, ils préfèrent avancer qu’ils n’abaissent pas leurs niveaux d’investissement sur la base d’un magasin ou  d’un pays. Concernant le nombre  d’ouvertures probables de magasins sur le territoire, il n’y a pas de chiffres annoncés. La marque a choisi d’ouvrir un premier magasin à Anfa Place (Casablanca).

Les autres  éventuelles ouvertures ne sont pas encore programmées dans le Royaume. M&S préfère d’abord tâter le terrain, évaluer sa première expérience avant de décider quoi que ce  soit. Le choix pour eux d’Anfa Place n’est pas fortuit. « Le nouveau magasin est situé dans un quartier chic d’Anfa et un centre populaire pour les  marques de vêtements internationales,  ce qui en fait l’endroit parfait pour notre premier magasin au Maroc », indiquet- on auprès de l’enseigne. Ce magasin, loué, de 1.270 m2 permettra au groupe d’exposer  plusieurs marques (M&S Woman et M&S Man, Per Una, Indigo Collection, Autograph et Blue Harbou) de gammes de vêtements pour femmes, hommes, bébés et enfants,  sans oublier les accessoires, les chaussures, les vêtements de nuit, la lingerie et les produits de beauté. Question prix, ils ne devraient pas s’aligner sur ceux européens.. « Nos prix sont très compétitifs pour le marché marocain.

En les fixant, nous devons, comme toute autre entreprise, prendre en considération les facteurs spécifiques du marché comme les frais de  location, d’exploitation et de l’emploi. Il ne faudrait donc pas comparer les prix locaux à ceux de l’Europe », nous expliquet- on. M&S pose un pied dans la distribution dès ce mois  de février. Mais la marque britannique n’en est pas à ses premiers rapports avec les Marocains, puisque la firme fabrique au Maroc des articles d’habillement pour femmes,  de la lingerie, des costumes pour hommes et des vestes…■ 

 
Article précédent

Rapport de la Cour des Comptes: Jettou rompt avec le passé

Article suivant

Marrakech Grand Prix : Les nouveautés 2013