Santé

Du rififi dans un méga marché public de la santé

Le torchon brûle entre le Ministère de la santé et les grands acteurs du dispositif médical au Maroc. En effet, les principaux distributeurs du matériel et consommable médical sont montés au créneau en adressant une lettre au ministre EL Hossein El Ouardi afin de dénoncer des « dysfonctionnements inacceptables » dans le processus d’adjudication du  « marché public de l’année 2016 ». Il faut dire qu’un appel d’offres de près d’un milliard de dirhams (c’est le montant total des trois lots qui le composent), on n’en voit pas tous les jours même si le budget public des dépenses de la Santé au Maroc est en pleine croissance (+80% en 2016).
Aussi, en lançant en début octobre 2016 une consultation d’urgence pour équiper avant la fin de l’année plusieurs établissements publics de santé en matériel de pointe de radiologie, d’hémodialyse et de laboratoire, le Ministère de la santé a aiguisé les appétits des soumissionnaires potentiels tout en suscitant dans leurs back-offices un branle-bas de combat au regard du calendrier de livraison des plus serrés assignés aux soumissionnaires. Mais les majors qui disposent dans leurs portefeuilles des cartes les plus prestigieuses (comme General Electric ou Siemens en radiologie, Baxter ou Fresenius en hémodialyse et Life Technologies en laboratoire), vont vite déchanter à l’issue du premier dépouillement en apprenant que leur ministère de tutelle a privilégié des offres émanant de sociétés méconnues ou presque du bataillon dont certaines exhibent des partenariats datant de quelques mois à peine avec des constructeurs de deuxième rang. Il n’en fallait pas plus pour crier au scandale et décrier un « manque flagrant de transparence et de rigueur » dans ce marché public financé par une rallonge budgétaire exceptionnelle qu’El Ouardi est allée chercher en mi 2016 auprès de bailleurs de fonds étrangers. Aux dernières infos, cet appel d’offres est aujourd’hui suspendu le temps qu’une commission ad hoc planche sur le processus incriminé. Affaire à suivre.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Challenge 584

Article suivant

Maroc Taswiq : la station de conditionnement de Sidi Slimane certifiée