Hôtellerie

Risma envisage une montée en puissance sur le milieu de gamme

Le premier opérateur touristique du Royaume entend élargir sa gamme d’offres, déjà bien fournie. Le groupe Risma envisage, en effet, de s’attaquer au milieu de gamme en vue de développer ce segment, qui demeure encore assez timoré dans son portefeuille d’actifs.


L’idée globalement est de renforcer davantage la présence de sa marque Novotel, vaisseau amiral du groupe dans ce segment, dans les différentes villes du Royaumes et aussi d’acquérir des 3 étoiles en cas d’opportunités intéressantes. D’ailleurs, le groupe a déjà entamé la construction d’un Novotel à Rabat de 176 chambres à Rabat, qui viendra s’ajouter à l’existant pour renforcer l’offre sur ce segment. Mais, il y a une nuance à apporter.

« Nous sommes en train d’examiner toutes les possibilités, parce qu’il y a beaucoup d’hôtels à vendre aujourd’hui sur le marché. Et donc, celui qui représenterait un investissement convenable pour les actionnaires du groupe fera son entrée dans notre giron. Nous sommes à l’affut des opportunités sur le milieu de gamme et nous scrutons chaque occasion », confirme Amine Echcherki, président du Directoire de Risma. Cependant, il explique que ce n’est pas un objectif primordial et c’est l’opportunité qui va guider les investissements du groupe dans ce sens. « Mais, vu que nous n’avons pas beaucoup de milieu de gamme, nous voudrions bien élargir ce segment », assure-t-il.

2018, une année record pour le groupe Risma

Toujours est-il que le groupe Risma est à l’écoute des opportunités d’acquisition ou de cession et continue de déployer sa stratégie visant l’amélioration de sa rentabilité d’exploitation. Par ailleurs, Risma poursuit sa bonne dynamique, avec des performances en hausse à fin 2018. La société, qui détient 24 hôtels dans son portefeuille, représentant plus de 3872 chambres, a enregistré un résultat net consolidé passant de -86 millions de DH en 2017 à +101 millions de DH en 2018.

Selon le top management, cette progression intègre notamment un chiffre d’affaires consolidé en progression de 92 millions de DH, soit une hausse de 6% par rapport à l’année 2017. En effet, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de DH, en croissance de 6% par rapport à 2017. De son côté, le résultat d’exploitation enregistre une croissance de 15% par rapport à l’exercice précédent, avec une marge de 17%, pour s’établir à 259 millions de DH contre 226 millions de DH en 2017.

De même, l’EBITDA a progressé de 12% à 451 millions de DH contre 404 millions de DH une année auparavant. Le top management explique que cette bonne performance enregistrée en 2018 est le fait de la hausse de l’activité et de la bonne maitrise des charges. « Cela fait une vingtaine d’année que Risma existe et cette année est une année record pour le groupe en termes de résultats », s’est réjoui Amine Echcherki. Rappelons que l’activité du groupe a été marquée en 2018 notamment par un secteur touristique national ayant enregistré de bonnes performances avec une hausse de 8,3% du volume des arrivées et de 6% des recettes voyages.

Soulignons qu’à fin 2018, Risma a achevé une bonne partie de la rénovation de 7 hôtels Ibis et du Sofitel Marrakech « Lounge and Spa », et poursuivra également en 2019 la construction de l’Ibis Abdelmoumen (Casablanca) dont l’ouverture est prévue en janvier 2020 à .

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

50 femmes qui comptent au Maroc : Salwa Belamine, DG de Pernod Ricard Maroc

Article suivant

Service militaire : 10.000 conscrits enrôlés en septembre 2019