AssurancesClimatCOP22Événement

Risques climatiques : Quels enjeux pour l’assurance

Dans moins d’une semaine, les regards de ceux qui s’intéressent à l’avenir de notre climat se tournent vers Marrakech, où vont se réunir les signataires de la Convention Climat pour leur 22e réunion plénière. De l’avis de tous les experts, les conséquences des changements climatiques affecteront presque tous les secteurs économiques. L’une des grandes classes d’impacts toucheront les événements climatiques extrêmes, sécheresses, canicules, inondations, cyclones…Ces extrêmes sont à l’origine d’une partie notable des coûts auxquels les assureurs ont à faire face et il est donc important que la profession cerne le plus précisément possible l’ampleur des risques qui leur seront associés dans le futur.


C’est l’objectif assigné à la conférence organisée sous l’égide de la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance – FMSAR – et dont le coup d’envoi a été donné, ce matin à Casablanca sous le thème « Changements climatiques : défis et enjeux pour l’industrie de l’assurance ». La cérémonie d’ouverture a été marquée par les discours de Mohamed Hassan Bensalah, Président de la FMSAR ; Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime ; Nizar Baraka, Pt du CESE et Bernard Spitz, Président de la Fédération Française de l’Assurance.

Tous les intervenants étaient d’avis pour affirmer que le secteur des assurances est le plus concerné et le plus impacté par le changement climatique et sa contribution était importante dans la préparation de la feuille de route du secteur financier à présenter à la COP22. Non seulement en tant que pourvoyeur d’outils de prévention et de protection de ces risques mais surtout en tant que contributeur à la construction d’ « une finance climatique », l’assurance, avec les autres acteurs de la sphère financière et des autorités de régulation est appeler à développer « un écosystème » capable d’assurer la résilience et l’adaptation des sociétés au changement climatique.

C’est à juste titre, comme l’affirmé M. Brice Lalonde, Coordonnateur exécutif de la Conférence des Nations-Unis sur le développement durable, qu’on s’accorde à dire que « l’assurance est le plus grand allié des écologistes ». A noter que, plusieurs thématiques seront discutées tout au long de cette journée dont : changements climatiques : état des lieux et perspectives ; quelles opportunités d’investir dans les énergies propres ? ; l’Afrique, un continent vulnérable aux risques climatiques et quelle protection des biens et des personnes contre les catastrophes naturelles ?

 
Article précédent

L’ONEE au service de l’efficacité énergétique

Article suivant

Nouveau terminal Marrakech : prêt pour la COP 22