60 FEMMES LEADERS

Rita Maria Zniber – PDG de Diana Holding

zniberDepuis le 4 avril 2014, elle est passée du poste de Présidente du Conseil de Surveillance de Diana Holding à celui de PDG. Rita Maria Zniber, épouse de Brahim Zniber, est aujourd’hui donc à la tête du 7ème plus important groupe privé au Maroc, avec un chiffre d’affaires de plus de 3 milliards de DH et 6500 emplois directs.
Aujourd’hui, Mme Zniber est en train de faire de Diana Holding un acteur mondial de la production de vins et de spiritueux, cœur de métier du groupe marocain. Et, son premier grand pas vers cette volonté d’internationaliser l’entreprise fondée par son mari ne remonte qu’à mai dernier, a vu son groupe devenir l’actionnaire de référence du français Belvédère, faisant passer par ricochet le groupe français de spiritueux Belvédère sous pavillon marocain. Rita Maria Zniber prépare d’autres opérations de croissance externe, notamment en Afrique. Il faut dire que dans l’agro-industrie, les ramifications de Diana holding, s’étendent aujourd’hui de la viticulture au négoce et à la distribution, en passant par l’oléiculture et l’aviculture. Avec ses quatorze filiales totalement intégrées, il exploite pas moins de 8 300 hectares de terres agricoles.
Connue pour sa fibre sociale, Rita Maria Zniber a créé en 1982 sa propre fondation pour recueillir les enfants privés de Famille, abandonnés le plus souvent à la naissance. À l’époque, le sujet était tabou, surtout dans une région agricole comme Meknès. Mais, elle a dû se battre pour leur donner une seconde chance. » Aujourd’hui, 300 enfants sont pris en charge, répartis sur deux centres, Le Nid et L’Annexe du Nid. « La Fondation que j’ai créée a pour mission essentielle, d’assurer sur instructions du Procureur, la prise en charge de ces enfants jusqu’à leur adoption, qui, au Maroc revêt la forme d’une Kafala par ordonnance judiciaire. Quand aucune famille ne leur est trouvée, nous poursuivons volontairement cette mission au-delà de leur majorité légale, jusqu’à leur insertion dans la vie active ». Rita Maria se plait à rappeler que Brahim a fait sa part du chemin et que maintenant, c’est à elle, et à elle seule, de gagner la course.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Faouzia Zaâboul - Directrice du Trésor au ministère de l'Économie et des finances

Article suivant

Zakia Daoud - Militante et Fondatrice de la revue LAMALIF