AssurancesFlash-eco

RMA lance un nouveau produit

RMA enrichit son offre assurantielle par son nouveau produit « Maladies redoutées ».


Cette nouvelle offre, la première et unique au Maroc, vient compléter une large gamme de produits et de services visant à satisfaire les besoins et les attentes les plus spécifiques des clients. La survenance d’une maladie grave peut engendrer des répercussions conséquentes sur les finances du foyer. Grâce au produit Maladies redoutées de RMA, l’assuré atteint subitement d’une maladie grave pourra se concentrer sur son rétablissement tout en conservant sa qualité de vie. En effet, ce produit permet à l’assuré, en cas de diagnostic de l’une des maladies couvertes, de bénéficier du versement d’un capital variant de 150.000 à 750.000 DH selon la formule choisie lors de la souscription du contrat. Ce capital est utilisable librement par le bénéficiaire sans obligation de produire des justificatifs de prestations ou d’autres utilisations des fonds.

Ce produit a été optimisé pour couvrir la majorité des maladies les plus graves et les plus coûteuses : cancer, accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde, maladie des artères coronaires, insuffisance rénale terminale, greffe d’organe, sclérose en plaque, tumeur bénigne du cerveau, insuffisance terminale du foie et la perte totale de la vue. Il peut être souscrit seul sans que le client ait besoin d’être assuré par un contrat santé de base comme il peut venir compléter les garanties d’un contrat couvrant l’ambulatoire et/ou l’Assurance Maladie Complémentaire, souligne RMA.

Le produit Maladies redoutées permet à l’assuré de bénéficier de l’intégralité du capital souscrit dès le premier diagnostic de la maladie. Ainsi, Pour une entreprise d’un effectif de 10 personnes, la prime annuelle TTC à payer est de 2601.64 DH, soit 260,16 DH par salarié assuré afin de pouvoir reverser à chacun de ses salariés un capital de 250.000 DH en cas de survenance de l’une des 10 pathologies citées.

 
Article précédent

Vosartistes.com surfe sur le business des œuvres d’art

Article suivant

Sindibad Beach Resort attaque la deuxième phase de son projet