Entreprise

RSE : la 6e édition des rencontres du réseau RSE ODD Afrique placée sous le signe de l’émulation

Placée sous le thème de l’émulation dans le domaine de la RSE et des Objectifs de Développement Durable (ODD) en Afrique, cette rencontre (virtuelle) permettra d’échanger autour des initiatives RSE africaines pour « une émulation entre acteurs ».


C’est parti pour la 6ème édition des rencontres du Réseau RSE ODD Afrique. Cette association organise (virtuellement) en effet le 3 juin l’événement intitulé « Les rencontres du Réseau des acteurs de la Responsabilité Sociale des Entreprises et des Objectifs de Développement Durable ». Une occasion importante pour les acteurs de la RSE ODD en Afrique pour discuter des nouveaux enjeux.

Lire aussi| La compagnie israélienne Israir commencera ses vols vers le Maroc à partir de juillet

Cette rencontre verra la participation de plusieurs acteurs de la RSE, dont notamment celle de Malika Youssoufine, Vice-Présidente de la Commission Entreprise Responsable & Citoyenne de la CGEM (Confédération Générale des entreprises du Maroc). Il s’agira pour les participants d’échanger autour des initiatives RSE africaines pour « une émulation entre acteurs ». Créé pour fédérer les acteurs de la RSE et des ODD du continent, le Réseau des acteurs de la Responsabilité Sociale des Entreprises et des Objectifs de Développement Durable est ouvert à tous les profils (cadres, dirigeants experts, élus, journalistes, étudiants…).

Lire aussi| Coronavirus : le vaccin anti-Covid chinois Sinovac reçoit le feu vert de l’OMS

Ces objectifs s’articulent autour de plusieurs points. Il s’agit, entre autres, de sensibiliser sur la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et les ODD (Objectifs de Développement Durable), de faire du networking, de valoriser les bonnes pratiques de RSE et ODD en Afrique, de présenter les opportunités des ODD aux investissements à impacts positifs en Afrique, et enfin promouvoir l’importance du Partenariat Public Privé Diaspora (PPPD) pour l’atteinte des ODD en Afrique.

 
Article précédent

100 PhDs for Africa : le Maroc se classe troisième au niveau des candidatures

Article suivant

Les sociétés cotées ont investi 2,5 milliards de DH au 1er trimestre 2021