ClimatInternational

S.Royal : « L’Europe est au rendez-vous de l’Histoire climatique »

A l’occasion du vote par l’Union européenne de l’Accord de Paris, Ségolène Royale, Présidente de la COP21 a prononcé un discours qui va rester dans les annales du grand combat mondial pour le climat. En plus le vote de l’UE était un gage et hypothéquait l’avenir de la COP22 qu’abritera notre pays en novembre prochain. Ecoutons Mme Royal :


« C’est un grand jour pour l’Europe,
pour la planète et pour les peuples qui souffrent du dérèglement climatique et pour tous ceux qui espèrent un avenir meilleur.

Grâce au vote d’aujourd’hui qui a suivi la décision du Conseil, l’Accord de Paris sur le climat va entrer en vigueur dans quelques jours. Vendredi matin les sept pays européens qui ont ratifié l’Accord de Paris déposeront leurs instruments de ratification. Aujourd’hui, avec la ratification de l’Inde, nous en sommes à 51,89 % des émissions sur les 55 % nécessaires. Les sept pays européens qui ont ratifié : l’Allemagne, l’Autriche, la France, la Hongrie, Malte, la Slovaquie et le Portugal, vont se déplacer vendredi matin à New-York pour déposer les instruments de ratification et donc permettre l’entrée en vigueur définitive de l’Accord de Paris.

Le combat pour le climat apaise, réconcilie, construit l’avenir. C’est un combat pour la paix. Car si rien n’était fait, ce sont plus de 200 millions de déplacés climatiques fuyant les sècheresses et les catastrophes alimentaires ou sanitaires qui déstabiliseraient régions et États.

Cet Accord n’est pas une contrainte à subir, c’est une chance à saisir :
– une chance pour innover et pour créer de la croissance verte,
– une chance de sortir les pays les plus pauvres de la pauvreté,
– une chance pour répondre à l’angoisse de disparition des États insulaires,
– une chance pour faire reculer l’insécurité alimentaire, sanitaire, sociale et géopolitique.

La COP21 s’est tenue à Paris, sur le continent européen. Nous allons transmettre le flambeau à la COP22, à la COP africaine. Et je voudrais souligner les coopérations et les solidarités très fortes entre l’Europe et l’Afrique, notamment à partir de l’initiative des énergies renouvelables en Afrique.

Nous allons donc pouvoir accélérer l’action. Dans les soixante-dix coalitions qui ont été construites lors de la COP21 autour des douze thématiques, nous allons maintenant monter en puissance sur les actions et sur les financements. Nous devons rassembler cent milliards de dollars en 2020 et ensuite 100 milliards chaque année.

Gandhi, dont l’Inde a fêté l’anniversaire de sa naissance en ratifiant l’Accord de Paris, nous a laissé ce puissant message : « un geste simple – disait-il – répété par des milliards de personnes à travers la planète a le pouvoir de changer le cours de l’histoire ».

 
Article précédent

Pouvoir budgétaire du parlement : mythe ou réalité ?

Article suivant

Le centenaire du "Made in Italy" au Maroc