PolitiquePolitique au Maroc

Saâdeddine El Othmani dit tout sur les tractations politiques du PJD

Le président du Conseil national du PJD Dr Saâdeddine El Othmani a déclaré  lors de l’émission « Maâ Al Hadath » sur MFM Radio que les entretiens organisés par le chef du gouvernement avec les différents chefs de partis ces derniers jours, n’ont pas porté sur la distribution des postes ni sur  le programme gouvernemental. Les contacts pris avec l’ensemble des partis, à l’exception du PAM, relèvent d’une tradition de consultation avec les responsables de ces partis dont l’objet principal était l’échange de points de vue sur les résultats d’élections du 7 octobre.


Le PJD reste proche des Marocains

Répondant à la question des raisons qui ont poussé les électeurs à accorder un grand nombre de voix au parti de la lampe contrairement aux résultats en recul enregistrés par les autres formations politiques notamment celles qui ont  fait partie du gouvernement sortant, Saâdeddine El Othmani a expliqué que le succès de son parti dépend de plusieurs facteurs. D’une part, il s’agit de sa capacité d’écoute des Marocains mais aussi de l’intensité des attaques dont son parti a fait l’objet, de la clarté de son discours et surtout de son organisation et de la proximité de ses élus avec leurs électeurs.

Dans l’attente du RNI…

Le PJD compte attendre les résultats du congrès du RNI avant de se prononcer sur la formation du nouveau gouvernement. Cette déclaration du président du Conseil national du parti permet de souligner l’intérêt porté à la participation du parti de la colombe dirigé par Aziz Akhannouch depuis quelques jours. Cependant, les deux partis qui ont clairement exprimé leur volonté de participer dans le nouveau gouvernement sont le Mouvement Populaire et le PPS.

Le PAM, une ligne rouge

Par ailleurs, Saâdeddine El Othmani a renouvelé la position de son parti de ne pas entrer en contact avec le PAM. La notion des lignes rouges est réaffirmée par les deux partis. Toutefois, ces mêmes lignes ont existé dans les relations avec les partis qui figurent dans la listes des pressentis pour la participation au prochain gouvernement

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Matériel agricole : Le français "PELLENC" s’implante à Meknès

Article suivant

Dubaï, capitale de l’investissement mondial