Actualité

Sahara. Alexander Ivanko nommé nouveau représentant spécial du SG de l’ONU

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a annoncé aujourd’hui la nomination d’Alexander Ivanko, de la Fédération de Russie, en tant que nouveau Représentant spécial pour le Sahara occidental et chef de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara (MINURSO). Il succède à Colin Stewart du Canada, à qui le Secrétaire général est reconnaissant pour son service dévoué et sa direction efficace de la MINURSO.


Chef de cabinet de la MINURSO depuis 2009, M. Ivanko apporte à ce poste plus de 30 ans d’expérience dans les affaires internationales, le maintien de la paix et le journalisme. Il a précédemment occupé le poste de directeur de l’information publique pour la Mission des Nations Unies au Kosovo (2006-2009) et celui de porte-parole des Nations Unies en Bosnie-Herzégovine (1994-1998).

Lire aussi | Le Gazoduc Maghreb-Europe première victime de la rupture des relations entre Alger et Rabat

M. Ivanko a débuté sa carrière dans le journalisme, travaillant comme correspondant en Afghanistan et aux États-Unis pour un journal russe. Il a également été conseiller principal auprès du représentant pour la liberté des médias de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (1998-2005).

Il est titulaire d’une maîtrise avec mention en journalisme de l’Université d’État de Moscou et parle couramment le russe et l’anglais. Il est également auteur de nombreux rapports politiques sur la liberté des médias en Europe de l’Est.

Lire aussi | Algérie. Entre diversion et fuite en avant

Pour rappel, le 10 Décembre dernier et à travers une Proclamation présidentielle, les États-Unis avaient acté la reconnaissance américaine formelle de la souveraineté pleine et entière du Royaume du Maroc sur le Sahara. Le texte de la Proclamation a été distribué ensuite aux 193 États membres des Nations-Unies, en tant que document officiel du Conseil de sécurité.

Et dans la lettre adressée à cette occasion au président du Conseil de sécurité, et dont une copie a été envoyée au Secrétaire général de l’ONU, les États-Unis ont rappelé que la proposition marocaine d’autonomie est « le seul fondement d’une solution juste et durable” au différend sur le Sahara.

Lire aussi | Gaz naturel. L’Algérie livrera l’Espagne sans passer par le Maroc!

Aussi, lors du mois de Juillet dernier, les Etats-Unis d’Amérique avaient réaffirmé, qu’il n’y avait « aucun changement » dans leur position concernant « la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara ». Le porte-parole du département d’Etat américain, Ned Price, avait déclaré lors d’une conférence de presse que la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara « restera la position de l’administration du président Joe Biden ».

 
Article précédent

Intelligence géostratégique. Un nouvel axe mondial, en voie de cristallisation [Par Mehdi Hijaouy]

Article suivant

C24. L’ambassadeur Hilale démystifie le pseudo statut d’observateur de l’Algérie dans la question du Sahara marocain