Politique

Sahara : le mandat de la MINURSO renouvelé

La résolution du Conseil de sécurité de l’ONU a de nouveau consacré la prééminence de l’initiative d’autonomie du Maroc.


Le Conseil de sécurité des Nations unies a décidé, mercredi à une écrasante majorité, de proroger pour une année le mandat de la MINURSO jusqu’au 31 octobre 2020.

Dans le texte de la résolution 2494 présentée par les Etats-Unis, l’instance exécutive des Nations unies a consacré, encore une fois, la prééminence de l’initiative d’autonomie présentée par le royaume le 11 avril 2007, en se félicitant des efforts « sérieux et crédibles » du Maroc. De même, la résolution désigne, à nouveau, l’Algérie en tant que partie principale au processus politique sur le Sahara, tout en soulignant la nécessité de « parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique et durable » à la question du Sahara « qui repose sur le compromis ».

Lire aussi : Amar Saâdani, ancien SG du FLN : « Le Sahara est marocain »

Le Conseil de sécurité encourage également « la reprise des concertations entre le prochain envoyé personnel » du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara et les parties prenantes à ce différend régional, à savoir le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le polisario. Dans ce sens, l’instance exécutive de l’ONU souligne que les parties prenantes doivent s’engager à nouveau à faire avancer le processus politique sous les auspices du secrétaire général de l’ONU, tout en affirmant qu’il est « indispensable que les parties fassent preuve de réalisme et d’un esprit de compromis pour aller de l’avant ».

Enfin, le Conseil de sécurité des Nations unies a réitéré sa « préoccupation » des violations par le polisario des accords militaires au Sahara, tout en sommant le mouvement séparatiste de respecter ses « engagements » pris à cet égard auprès de l’ancien envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Horst Köhler.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Elisabeth Werner : "Le Maroc est très engagé pour une mobilité durable"

Article suivant

L’équipementier Cablisys Maroc en redressement judiciaire