Politique

Sahara : Le Maroc et l’Algérie côte à côte à Genève

Le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, s’est félicité, mardi, de la décision du Maroc et de l’Algérie de participer à la table ronde, prévue les 5 et 6 décembre à Genève, au sujet du différend régional sur le Sahara marocain.


Le Secrétaire général de l’ONU « se félicite de la décision du Maroc, du polisario, de l’Algérie et de la Mauritanie d’accepter l’invitation de son Envoyé personnel, Horst Köhler, de participer à une table ronde initiale à Genève les 5 et 6 décembre 2018 », a indiqué son porte-parole adjoint, Farhan Haq.

« Guterres réitère son soutien indéfectible à son Envoyé personnel et ses efforts pour relancer le processus de négociation conformément à la résolution 2440 du Conseil de sécurité du 31 octobre 2018 », a poursuivi le porte-parole dans un communiqué.

Le chef de l’ONU « exhorte chacun à s’engager de bonne foi, sans conditions préalables et dans un esprit constructif dans les discussions », a conclu Haq.

Une délégation marocaine se rendra à Genève, mercredi et jeudi, pour participer à la table ronde au sujet du différend régional sur le Sahara marocain. Cette participation fait suite à l’invitation de l’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Horst Köhler, adressée le 28 septembre et le 23 novembre 2018, au Maroc, à l’Algérie, à la Mauritanie et au « polisario ».

La délégation marocaine conduite par Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères de la Coopération internationale, comprendra Omar Hilale, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies à New York, Sidi Hamdi Ould Errachid, président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra,  Ynja Khattat, président de la région Dakhla-Oued Eddahab et Fatima Adli, acteur associatif et membre du Conseil municipal de Smara.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Challenge #674

Article suivant

Abdelhamid Addou, PDG de RAM : « Nous allons rouvrir notre école de formation »