Diplomatie

Sahara : Le Maroc rejette les regrets de Ban Ki-moon

Les propos et actes inadmissibles du Secrétaire Général de l’ONU lors de sa récente tournée régionale ne peuvent être réduits à un simple  »malentendu ». Ce sont des actes d’une gravité sans précédent, qui ne sont  »ni justifiables ni effaçables ». Selon le Ministère des Affaires étrangères et de la coopération (MAEC), réitérant toutefois la disposition du Maroc à s’engager dans un dialogue responsable et constructif au sujet de la crise provoquée par les propos du SG de l’Onu.


Sollicité par différents organes de presse, sur les derniers développements de la crise entre le Maroc et le Secrétariat Général de l’ONU, le Porte-parole du MAEC a tenu à souligner que  »contrairement à ce qu’avance le porte-parole du Secrétaire Général, la situation provoquée par les propos et les actes inadmissibles du Secrétaire Général, ne peut se réduire à un simple « malentendu ». Il s’agit, en réalité, d’actes d’une gravité sans précédent, qui ne sont ni justifiables ni effaçables ». Toutefois, a indiqué le Porte-parole, le Maroc réitère sa disposition à s’engager dans un dialogue responsable, global et constructif au sujet de la crise provoquée par les propos  »graves » et les actes  »inadmissibles » du Secrétaire Général de l’Onu.

De même, le Maroc poursuit, de manière engagée et constructive, l’interaction avec les membres du Conseil de Sécurité, conformément à l’appel de ce dernier d’engager un dialogue sur les circonstances qui ont mené à la situation actuelle, poursuit la même source.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Inondation : Lydec se mobilise pour rétablir la circulation

Article suivant

Hamid Bentahar, président du conseil régional du tourisme de Marrakech