Politique

Sahara : l’ONU déplore la décision de Rabat et soutient la MINURSO

L’ONU a déploré mercredi la décision du Maroc de réduire sa contribution à la Minurso et a indiqué « prendre des mesures pour en atténuer les effets ». Le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric, cité par l’AFP, a aussi indiqué que le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon maintenait ses déclarations controversées, qui ont fortement irrité le Maroc, et qu’il avait renoncé à se rendre à Rabat vu le climat ambiant. « Il n’a pas de visite prévue pour l’instant », a-t-il précisé. « Il n’est pas non plus question de retirer la Minurso », a-t-il assuré.


L’ONU espère que son médiateur Christopher Ross va pouvoir continuer ses efforts et que « ce n’est pas la fin du processus politique ». La décision marocaine, communiquée lundi à M. Ban par le ministre marocain des affaires étrangères Salaheddine Mezouar, « a été une surprise », a-t-il affirmé. « Nous regrettons évidemment cette décision », a-t-il dit, « et nous espérons progresser vers une relation plus constructive et positive avec le Maroc », avec lequel des contacts sont maintenus.

Le Maroc verse près de 3 millions de dollars par an à la MINURSO

Les services qui s’occupent des missions de l’ONU « vont prendre les mesures nécessaires pour garantir que la Minurso puisse continuer à remplir son mandat ». Il faut notamment remplacer quelque 3 millions de dollars que le Maroc versait pour assurer le logement et la nourriture des Casques bleus.

Quant à la menace brandie par le Maroc de remettre en cause sa participation à d’autres opérations de maintien de la paix, M. Dujarric a dit « attendre encore des détails ». Le Maroc fournit quelque 2.300 Casques bleus, notamment à la Monusco (mission de l’ONU en République démocratique du Congo). Le Maroc a annoncé une « réduction significative » de sa participation à la mission de l’ONU au Sahara occidental, une nouvelle escalade dans un dossier qui empoisonne les relations entre Rabat et les Nations unies.

Dans son communiqué, Rabat a également annoncé l' »annulation de la contribution volontaire qu’accorde le Maroc au fonctionnement de la Minurso » et l' »examen des modalités de retrait des contingents marocains engagés dans les Opérations de Maintien de la Paix ».

Ban Ki-moon s’était plaint amèrement lundi d’un « manque de respect » du Maroc envers sa personne et l’ONU, en recevant M. Mezouar. Selon un communiqué de l’ONU, M. Ban avait exprimé au ministre « sa profonde déception et sa colère » à la suite d’une manifestation monstre à Rabat « qui l’avait pris pour cible personnellement ».

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Wafasalaf et Ford lancent «Ford Salaf»

Article suivant

El Khalfi : "Ban Ki-moon a rompu la neutralité de l'ONU"