Médias

Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »

Alors que certains supports médiatiques français se sont empressés de relayer, sans discernement aucun, des informations non vérifiées émanant du « polisario », la chaîne franco-allemande ARTE, connue pour sa rigueur déontologique, a dévoilé au grand jour la manipulation médiatique à laquelle recourt les séparatistes pour se prévaloir d’une « victoire » qui n’existe que dans son imagination et celle de son soutien l’Algérie.

Dans son émission « 28 minutes », la chaîne, qui consacre une rubrique aux « desintox », a démonté, purement et simplement, preuves à l’appui, les fake news et autres infox véhiculées par le « polisario » et ses soutiens au sujet des tensions dans le Sahara. Dans une vidéo très concise -à peine 1 minute 26- mais ô combien instructive, ARTE revient sur le conflit artificiel autour du Sahara marocain et explique, en préambule, que celui-ci s’accompagne « comme dans tous les conflits de son lot d’intox et de fausses informations ». « Vigilance à propos des infox qui pullulent. Arte s’est penchée sur les tensions au Sahara », « ce territoire du Sud du Maroc qui est de longue date l’objet d’une vive confrontation entre le polisario et le Royaume chérifien attaché à l’unité de son territoire », souligne ARTE.


Lire aussi | Dakhla : l’ONMT mise sur le tourisme balnéaire

En réaction à l’intervention du Maroc, le 13 novembre dernier, pour rétablir le trafic entre El Guerguarat et la frontière mauritanienne, le « polisario » a cherché à mettre en avant « la vigueur de son opposition militaire à Rabat quitte à emprunter des images sans aucun lien avec l’actualité ou avec la région », affirme ARTE qui décortique une à une les différentes Infox véhiculées par le front séparatiste. ARTE explique comment l’appareil de propagande du polisario, aidé par l’Algérie, mène une véritable guerre médiatique contre le Maroc en évoquant notamment cette illusion de « bombardements intensifs » en s’appuyant sur des images de conflits anciens en Afghanistan, en Irak et ailleurs. « Toutes ces images de tirs de missiles proviennent en fait de la communication de l’armée algérienne », assure ARTE. « L’une date d’avril 2019 et les deux autres de janvier et mai 2020 mais dans aucun cas ces tirs ne sont récents ou ne visaient l’armée marocaine », affirme la chaîne franco-allemande qui met à nu également une autre vidéo postée par un autre compte pro-polisario montrant des tirs de missiles visant les marocains.

Lire aussi | Meilleure modélisation Covid-19 : les Marocains Omar Skali Lami et Hamza Tazi Bouardi reviennent sur leurs contributions

« En réalité, on retrouve cette vidéo sur Youtube en mai 2018 et février 2019, mais son origine reste encore inconnue », souligne ARTE, avant de conclure que « c’est aussi sur les réseaux sociaux que se déroulent les conflits armés ! ».

Avec MAP

 
Article précédent

Protection sociale : la Banque mondiale alloue 400 millions de dollars au Maroc

Article suivant

Tétouan : une nouvelle cellule terroriste tombe dans les filets du BCIJ