Industrie

Saint-Gobain : le Maroc, j’y suis, j’y reste !

Affichant une présence modeste au Maroc en 1999, le groupe français Saint-Gobain envisage de renforcer cette présence et de devenir plus actif que jamais dans le Royaume.


Usine de Saint-Gobain à Atlantic Free Zone de Kénitra.

Saint-Gobain avance à pas sûrs dans sa stratégie d’implantation et de croissance au Maroc. En 2015, la multinationale a renforcé sa présence dans l’écosystème automobile via sa filiale Sekurit, spécialisée dans la fabrication de pare-brises et basée à Kénitra. Pour développer ce segment, le groupe a d’ailleurs acquis un nouveau terrain qui devrait lui permettre d’accueillir une importante extension. Objectif : augmenter substantiellement la capacité de production du site et répondre ainsi à la demande future du groupe PSA, lequel s’installera prochainement au Maroc.

Rappelons qu’en juillet dernier, la filiale Saint-Gobain Weber, leader mondial des mortiers industriels, s’est implantée à Dar Bouâzza (banlieue de Casablanca). Dans cette nouvelle usine, seront fabriqués et commercialisés des mortiers industriels pour le bâtiment : revêtement de façades, mortiers-colles, mortiers techniques… Cette implantation permettra aussi de transmettre le savoir-faire de Weber, notamment à travers une école de formation pour les professionnels de la construction.

Ces projets, qui permettront le développement des principaux marchés du groupe (construction, automobile et industrie), devraient générer un chiffre d’affaires de 600 millions de DH en 2015.

A souligner que le groupe opère dans 4 domaines d’activité industrielle à travers SG Abrasifs, SG Sekurit, SG Placo-Moongypse et SG Weber. Le groupe assure également une présence commerciale via Saint-Gobain Glass et Saint-Gobain Glassolutions, leader dans le verre pour la construction, ainsi que Saint-Gobain Pam (SG Pont A Mousson), numéro un mondial des systèmes de canalisation en fonte ductile. 

En 2014, la facturation au niveau de ces quatre entités s’élevait à 52 millions d’Euros, avec un effectif de 250 personnes.

 

 
Article précédent

D’importants dossiers au menu du Conseil de gouvernement ce jeudi

Article suivant

Le déficit budgétaire s’est allégé à fin septembre 2015