Automobile

Saint Gobain poursuit ses investissements au Maroc

Le géant français Saint Gobain poursuit ses investissements au Maroc.


Le leader mondial des matériaux pour habitat durable vient de recapitaliser à hauteur de 120 millions de dirhams sa principale filiale marocaine, à savoir Saint Gobain Sekurit Maroc (SGSM) qui fabrique sur son site industriel d’Atlantic Free Zone (AFZ) à Kénitra, des pare-brises, lunettes arrière et vitres latérales pour l’industrie automobile. Cette opération qui porte le capital de cette filiale à plus de 830 millions de dirhams, vise à compléter le financement de la Phase 3 de son programme d’investissement totalisant plus de 600 millions de dirhams et initié progressivement depuis sa création en 2012.

Avec cette nouvelle étape de son développement au Maroc, le groupe coté à l’Euronext Paris compte bien hisser, dès 2021, la production de SGSM à plus d’un million d’unités de Car Set contre près de 800.000 actuellement.  

Faisant partie du pôle matériaux innovants pour le développement durable (notamment le vitrage automobile et les matériaux de haute performance) du groupe Saint Gobain, SGSM est un des premiers fournisseurs des usines Renault au Maroc, mais également du groupe PSA depuis le lancement de sa production au Maroc en 2019. Avec le nouvel investissement, cette filiale devra dépasser, dès 2022, la barre du milliard de dirhams pour un effectif de plusieurs centaines de salariés.

Rappelons que le groupe Saint Gobain est présent industriellement dans 67 pays dont 7 pays africains (Maroc, Algérie, Egypte, Afrique du Sud, Zimbabwe, Tanzanie et Ghana). A fin 2018, son chiffre d’affaires mondial a effleuré les 42 milliards d’euros (près de 450 milliards de dirhams), pour un résultat net courant de 1,8 milliard d’euros (près de 20 milliards de dirhams). Outre SGSM, qui est devenu son principal actif, le groupe Saint Gobain compte au Maroc deux petites usines d’abrasif (une à Meknès et une autre à Casablanca), une usine de plâtre à Safi développée en joint-venture avec le cimentier Lafarge-Holcim, ainsi qu’une unité de fabrication de mortiers et enduits à Dar Bouazza à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Casablanca.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Premier cas de coronavirus en Amérique latine

Article suivant

Coronavirus : l'Arabie saoudite suspend l’entrée des étrangers sur son territoire