Tourisme

Sajid et les professionnels s’accordent sur une feuille de route

La mise en œuvre des principales composantes de la Vision 2020, et les engagements du contrat programme national ont été ralentis en raison des facteurs endogènes, d’une conjoncture économique mondiale défavorable et un contexte géostratégique instable. C’est ce qui ressort de la réunion de Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, du Transport Aérien, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale, et Lamia Boutaleb, secrétaire d’État au Tourisme, tenue le jeudi 1er juin 2017 avec les représentants de la Confédération Nationale du Tourisme (CNT), toutes commissions et fédérations confondues, visant à convenir des axes stratégiques et d’une feuille de route conjointe pour l’accélération de la mise en œuvre de la Vision 2020 du secteur.


Autre constat, les indicateurs du secteur, bien qu’enregistrant des croissances sur la période 2010/2015, restent en deçà des prévisions de la Vision, malgré que le Maroc ait fait preuve de résilience comparativement aux destinations de la région. Compte tenu de ce diagnostic, le plan d’action établi par le ministère, dès la nomination du gouvernement en avril 2017, intègre en priorité des mesures d’accélération pour traiter les urgences, restaurer la confiance et préserver les acquis du secteur. Il s’agira ainsi de mettre en place un plan d’accélération qui permettra d’améliorer rapidement les performances des principales destinations touristiques existantes et de s’atteler à dynamiser l’investissement et les projets structurants de la vision pour accompagner progressivement le développement des destinations émergentes, souligne le ministère du Tourisme.

La déclinaison de ce plan d’action en feuille de route à court et moyen terme et sa mise en œuvre se fera avec l’ensemble des acteurs, dont principalement les professionnels et les acteurs régionaux, en vue de préciser les engagements des différentes parties prenantes publiques et privées, conclut le ministère.

 
Article précédent

Cash Plus double son capital

Article suivant

Il fait l’actu : Mohamed Ben Ouda, nouveau DG de Palmeraie Développement