Politique

Salaires/retraites des ministres et parlementaires

Le sujet des salaires des ministres a été remis à l’ordre du jour ces semaines-ci. Elément déclencheur ? La sortie médiatique de la ministre Charafat Afilal.


Dans un contexte d’augmentation du coût de la vie, les internautes ont eu des vives réactions sur les réseaux sociaux suite à la déclaration de la ministre déléguée chargée de l’Eau. Charafat Afilal a été interrogée au sujet des retraites des parlementaires sur Al Aoula. Elle a affublé cette somme comprise entre 5000 et 8000 dirhams de l’expression « 2 francs ».

Abdelilah Benkirane a abordé la question des salaires des ministres dans une autre émission d’Al Aoula. « Les ministres touchent des indemnités de logement de 15000 dirhams et un salaire de 42000 dirhams», a-t-il déclaré. Par ailleurs, lors d’une réunion de son parti, le chef du gouvernement a précisé qu’il est rémunéré à 70 000 dirhams (salaire et indemnités). Notons que certains ministres avaient pris la décision de renoncer à leurs rémunérations pour l’exercice de leurs fonctions. Ce qui est le cas d’Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, et de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’investissement et de l’Economie numérique. Mustapha Ramid, ministre de la Justice, quant à lui, verse une partie de ses indemnités dans le fonds du ministère dédié aux activités internes.

Concernant les retraites des ministres, « les membres du gouvernement perçoivent à la fin de leur mandat une pension égale à leur salaire… multiplié par 1,5 »

 

 
Article précédent

Manager international, consultant, «homme de goût»

Article suivant

Courses hippiques : Les gains payés dans les agences BMCE Bank