Automobile

Samir Cherfan, vice-président PSA Moyen-Orient/Afrique : « Il y a un potentiel important au Maroc pour la voiture électrique Citroën Ami »

Le constructeur automobile français nourrit de grandes ambitions au Maroc en matière de mobilité urbaine. Le groupe PSA, qui a récemment dévoilé sa nouvelle gamme de véhicules électriques baptisée Citroën Ami et fabriquée sur son site à Kénitra, voit un potentiel énorme pour ce type de voitures au Maroc. Samir Cherfan, Executive vice-président PSA Moyen-Orient/Afrique dévoile les ambitions du groupe pour ce segment.


C’est un nouveau chapitre pour le groupe PSA au Maroc, qui investit un nouveau segment : les véhicules électriques. Le constructeur automobile français a d’ailleurs signé récemment un partenariat avec Barid Al Maghrib pour lui fournir plus de 200 véhicules électriques de la gamme Ami, fabriquée dans son usine à Kénitra. Dans son édition du jour, L’Economiste détaille les ambitions du groupe PSA pour ce nouveau segment dans le royaume dans une interview avec Samir Cherfan, Executive vice-président PSA Moyen-Orient/Afrique. Ce dernier affirme ainsi que le potentiel pour ce type de véhicules électriques, essentiellement destinés aux entreprises dans un premier temps, est énorme au Maroc.

Lire aussi| Atlantic Free Zone : Dika Morocco Africa poursuit son expansion

Toutefois, « nous n’avons pas encore listé les entreprises potentiellement intéressées par ce type de véhicule. Je suis convaincu que ce premier exemple avec Barid Al Maghrib, qui est d’ailleurs une première au Maroc, peut être suivi non seulement au Maroc mais aussi à l’échelle de l’ensemble du continent africain », assure Samir Cherfan. Sur l’offre commerciale, il révèle que l’offre proposée repose sur contrat conclu entre  Barid Al Maghrib et Wafa LLD, qui est un contrat de 5 ans avec beaucoup d’avantages. Quant au côté pratique pour ce type de véhicule (Bornes de recharge, etc.), Samir Cherfan précise que PSA a développé la praticité de la Citroën Ami que l’on peut recharger facilement comme un téléphone via une prise domestique standard en 3 heures. A quel prix sera vendu ce véhicule électrique pour le grand public au Maroc ?

Lire aussi| Investissements directs étrangers: le Maroc s’accapare la 9ème place dans la région MENA en 2019 [Rapport]

« Nous n’en sommes pas encore là », répond l’Executive vice-président PSA Moyen-Orient/Afrique, assurant le tarif grand public sera annoncé plus tard. « Nous sommes pratiquement dans les mêmes zones de grandeur que la Peugeot 208 en termes d’intégration locale. Je précise que l’Ami partage des éléments de châssis avec la 208, les suspensions, le freinage… Il y a un certain nombre d’éléments qui sont communs entre les deux véhicules », assure-t-il à ce niveau, ajoutant que PSA a installé une capacité de production de 18.000 véhicules par an sur son site à Kénitra, pour ce type de voiture.

 
Article précédent

Évolution du Coronavirus au Maroc : 3577 nouveaux cas, 182.580 au total, mercredi 21 octobre à 18 heures

Article suivant

Mitchell Prather : « L'accès au financement reste la priorité des innovateurs et entrepreneurs marocains »