Energie

Samir : le bout du tunnel ?

Nouvel épisode dans le feuilleton de la SAMIR. Le tribunal de Commerce de Casablanca vient, en effet, d’ordonner au Syndic chargé de la liquidation de la SAMIR de procéder à la cession du raffineur. Notons que l’ordre de jugement stipule que les éventuels acquéreurs doivent présenter un dossier complet et écrit, contenant un business plan, un plan de financement, un plan de développement social, une stratégie pour les emplois et les prévisions de cessions d’actifs sur les deux prochaines années qui suivent l’acquisition pour les unités de production de la Samir.


L’acquéreur doit évidemment présenter une offre de prix et un mode de financement clair pour l’acquisition des actifs. Pour rappel, l’article 623 du Code de Commerce stipule que l’acquéreur peut formuler une offre globale pour la société et ses filiales, ce qui maintient l’espoir d’un acquéreur de dernière minute capable de sauver la société intégralement avec ses emplois.

 
Article précédent

Le groupe El Eulj porte le capital d’Al Hamd Holding à 112,5 MDH

Article suivant

Samsung Galaxy A serie : Les « premiums » 2016 en Mass market pour 2017