Assurances

Sanlam va acquérir une participation supplémentaire de 22,8% dans Saham Assurance Maroc

L’assureur sud-africain consolide son positionnement sur le marché marocain. Le groupe Sanlam, la plus importante compagnie d’assurance sud-africaine, vient en effet d’annoncer qu’il va acquérir une part supplémentaire de 22,8% dans Saham Assurance Maroc pour 137.09 millions de dollars.


Il s’agit d’une opération stratégique qui va permettre au groupe sud-africain de faire monter sa participation dans le capital social et des droits de vote l’assureur marocain de 61,7% à 84,5%. Sanlam souligne que cette opération traduit la bonne santé du marché marocain et les promesses de croissance du marché de l’assurance au Maroc. « Cette transaction renforce notre engagement de longue date sur le marché marocain. Nous sommes impatients de consolider notre ancrage et de continuer d’offrir une qualité de service et de la valeur ajoutée à nos clients et partenaires », a assuré Heinie Werth, CEO de Sanlam Emerging Markets.

Lire aussi| Habitat et Urbanisme : Nouzha Bouchareb signe plusieurs conventions avec les acteurs de la région Fès-Meknès

« Le Maroc et plus globalement l’Afrique du Nord ainsi que l’Afrique de l’Ouest restent des marchés clés pour Sanam et cette opération s’inscrit dans notre stratégie de diversification africaine », a ajouté Heinie Werth. De son côté, Said Alj, Président de Sanam Holding, a fait remarquer que cette opération stratégique vient consolider le partenariat entre Sanlam Group et Sanam Holding, et vient aussi insuffler une nouvelle dynamique au partenariat fructueux entre les deux groupes. « SAHAM Assurance Maroc représente une part importante du portefeuille de Sanlam et nous continuerons mutuellement à le développer, tout en contribuant à renforcer les liens économiques entre l’Afrique du Sud et le Royaume du Maroc. C’est une nouvelle page de l’histoire de nos relations avec le Groupe Sanlam qui s’ouvre aujourd’hui et qui augure d’un avenir promoteur pour l’écosystème de l’assurance au Maroc », a-t-il poursuivi. Force est de préciser que cette transaction reste soumise à l’obtention de certaines autorisations réglementaires au Maroc et en Afrique du Sud.

Lire aussi| Les importations de la Grande Distribution au Maroc : l’initiative du Groupe Marjane fera-t-elle des émules ?

 
Article précédent

Habitat et Urbanisme : Nouzha Bouchareb signe plusieurs conventions avec les acteurs de la région Fès-Meknès

Article suivant

Production céréalière : un record en perspective