Automobile

Seat Ateca : transformation réussie

Présenté en avant-première lors du Salon Auto Expo 2016, le Seat Ateca dont le succès en Europe a dépassé les attentes de son constructeur, s’est donc fait attendre plus d’un an au Maroc. Entre-temps sont arrivés sur ce segment très encombré des SUV compact, le dangereux Peugeot 3008, le Nissan Qashqai restylé tandis que le Hyundai Tucson au style statutaire reste un des best-sellers du constructeur coréen dans le Royaume.


Heureusement pour le SUV compact ibérique – dont le nom selon la tradition Seat, est celui d’un petit village situé à l’ouest de Saragosse, au cœur de l’Espagne – aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années. Et ses belles qualités intrinsèques entrevues dès son reveal sont toujours présentes et le positionnent d’emblée parmi les meilleurs de son segment. A commencer par ses lignes tendues et son design expressif très proche de celui de la Léon. Car l’Ateca reprend avec brio le langage stylistique de sa grande sœur, la Leon. Sa séduction tient dans cette subtile association plutôt réussie entre l’esprit sportif de la marque et les contraintes stylistiques liées aux fonctionnalités d’un SUV. Visuellement, la proue du SUV de Seat hérite de la large calandre trapézoïdale. Elle est encadrée d’optiques dont le dessin anguleux et effilé lui procure une vraie personnalité. La signature lumineuse triangulaire et les imposantes prises d’air assez agressives traduisent bien son caractère sportif.  De profil, le SUV affiche des volumes généreux, signes censés traduire la solidité et la robustesse de ce SUV au pedigree athlétique.

seat_ateca_press_12Avec ses nombreux rangements, l’aménagement intérieur, bien agencé et de bonne facture, ne déçoit pas, bien qu’il reste classique avec un tableau de bord certes horizontal, mais dont l’instrumentation est orientée vers le conducteur. L’ergonomie est bien étudiée à l’image et la position de conduite, relativement basse, reste plus proche de celui d’une berline. La console centrale dont l’entourage verni est flatteur, est surmontée de l’écran 8 pouces regroupant les informations et l’info divertissement. Bien placée, sa position haute permet de ne pas trop quitter la route des yeux. L’empattement long et les porte à faux courts permettent à l‘Ateca malgré sa compacité (4m36) de tirer son épingle du jeu en matière d’habitabilité et de proposer par exemple un volume de coffre remarquable de 510 litres. L’empattement long lui offre également un comportement routier très sûr qui, conjugué à sa légèreté, et à sa compacité, rendent l’Ateca agile et dynamique. Sa  direction ultra assistée reste précise et complète la panoplie tandis que l’excellente boite DSG7, disponible de série, apporte, par sa rapidité et son onctuosité, un agrément de conduite supérieur à beaucoup de ses concurrents. Sous le capot officie l’excellent bloc diesel 2.0 TDI de 143 ch permettant d’exploiter au mieux les qualités dynamiques du châssis. Deux finitions à l’équipement généreux sont disponibles : Style DSG, facturée à 279.900 DH, et Xcellence DSG à 323.900 DH.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Challenge 618

Article suivant

Entrepreneur chevronné