Auto

Seat Leon : recettte plus épicée

Entièrement redessinée et équipée des toutes dernières technologies, la nouvelle Seat a de quoi jouer les trouble-fêtes dans la catégorie des compactes.

Après la Toledo, c’est au tour de la Leon d’étoffer la gamme de Seat dans le Royaume. Une compacte bien née qui devrait faire parler d’elle au fil des mois, compte tenu de ses nouveaux atouts technologiques et de sa grille tarifaire bien étudiée. 


Une progression estimée à 50% en 2012 comparée à celle de 2011, une année 2013 pour laquelle l’importateur de la marque (UMGP-filiale d’Univers Motors) a revu à la hausse ses ambitions de conquête, Seat poursuit tambour battant son développement dans le Royaume. Outre la citadine Ibiza dont les ventes sont en constante progression et la berline compacte Toledo qui vient d’amorcer sa commercialisation, la nouvelle Seat Leon devrait elle aussi apporter sa pierre à l’édifice. À commencer par son style totalement remanié mais toujours aussi dynamique avec, à l’avant, de jolis feux disposant de la technologie des phares full LED (en option). La partie arrière joue également sur le même registre héritant de feux-arrière angulaires à LED (en option) joliment crayonnés. Une silhouette plaisante à regarder qui a subi une cure d’amaigrissement grâce à l’utilisation d’acier à haute résistance et à haute limite d’élasticité. De quoi réduire le poids de 90 kg tout en parvenant à renforcer la rigidité de la carrosserie de 15 %. 

Rigueur et dynamisme

D’une longueur de 4,26 m, la nouvelle Leon est plus courte de 5 cm que sa devancière, toutefois, l’empattement a été allongé de 6 cm et ses porte-à-faux sont plus courts, ceci  grâce à la nouvelle plateforme  développée par Volkswagen et baptisée MQB. L’habitacle est accueillant, conducteurs et passagers disposent de suffisamment d’espace pour se mettre à l’aise. Par ailleurs, le traitement de ce même habitacle laisse transparaître quelques influences germaniques dont une qualité d’assemblage et de finition soignées. Quant à la capacité du coffre, elle s’inscrit dans la bonne moyenne du segment, soit 380 dm3. Sous le capot, la Leon importée dans le Royaume bénéficie d’une seule motorisation, en l’occurrence un diesel 1 ,6 TDI de 105 chevaux. Un compromis idéal compte tenu de l’excellente  réputation dont bénéficie ce bloc dans le giron du Groupe Volkswagen. Outre le dynamisme qu’il lui confère,  il s’illustre aussi par sa faible consommation de carburant, de l’ordre de 4,1 l/100 km en moyenne. Deux finitions ont été concoctées par l’importateur, à savoir l’entrée de gamme baptisée «Référence» qui offre un équipement généreux de série comprenant notamment la climatisation, les jantes en aluminium, 6 airbags, l’écran tactile, le régulateur de vitesse, l’ordinateur de bord…  A moins d’opter pour la finition Style qui intègre les phares avant full LED feux de jour, idem pour les feux arrière, la climatisation bi-zone , le bluetooth…Une compacte  qui démarre à 199.500 DH en finition Référence pour culminer à 250.400 DH pour la finition Style.  

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Promouvoir les exportations autrement

Article suivant

Mandela et nous