AgricultureFlash-eco

Secteur Bio : un marché à plus d’un milliard DH de CA

Le secteur Bio au Maroc se mobilise dans la perspective d’exploiter au mieux son fort potentiel. Ce fut l’objet d’une conférence-débat organisée, hier, à Rabat, par les professionnels du secteur. Un premier salon dédié aux filières Bio verra le jour en juin 2019.


Le Club des Entrepreneurs Bio (CEBio) à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) s’est réuni pour mettre en perspective l’organisation du secteur Bio au Maroc, les relations public-privé, ainsi que la réglementation mise en place au niveau national.

Les filières Bio connaissent aujourd’hui un véritable engouement. Preuve en est « le secteur génère aujourd’hui 1 milliards de dirhams de chiffre d’affaires », a fait savoir le président de CEBio, Slim Kabbaj, faisant part de son ambition de développer davantage le secteur Bio marocain vu le fort potentiel dont il dispose.

Pour ce faire, Kabbaj a insisté sur la nécessité d’aider à la création de plus d’entreprises opérant dans ce domaine, de mettre en place des fonds d’investissement, de sensibiliser le consommateur pour avoir un vrai marché national, d’aider à l’export et aussi de réfléchir sur des filières d’excellence pour le Maroc.

Dans ce sens, un salon dédié aux filières bio verra le jour en juin 2019 à Casablanca », a annoncé le président du Club des Entrepreneurs Bio.

Pour sa part, le directeur de l’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique (Agence BIO) Florent Guhl, a indiqué que l’agence travaille beaucoup avec le Maroc sur la façon de nature à permettre aux deux pays de se développer mutuellement sur deux sujets majeurs, en l’occurrence les agriculteurs et les consommateurs.

Pour développer le secteur au Royaume, Guhl a relevé que le Maroc doit viser sa propre production, en mettant en place des vrais outils de transformation, à même d’avoir une valeur ajoutée. Il a dans ce sens signalé la nécessité de bien définir des stratégies de communication pour expliquer au consommateur marocain l’intérêt de consommer les produits bio.

Le CEBio regroupe des chefs d’entreprises dans les secteurs de l’agro-alimentaire, de la cosmétique, des compléments alimentaires, des produits d’entretiens et écologiques.

Il a pour objectif de créer les synergies entre ses membres, de mettre en place des actions complémentaires, à court et à long termes, vers les marchés national et international, pour élargir la consommation des produits Bio et naturels, et de conduire des négociations et adopter des partenariat avec les institutions concernées afin de faciliter le développement du secteur.

Il faut signaler, néanmoins, que le Maroc accuse du retard en termes de réglementation. Un point crucial au développement du secteur auquel le ministère de l’Agriculture s’est attelé depuis quelques mois en partenariat avec les professionnels. Objectif : renforcer les dispositifs de certification et d’inspection.

Lire aussi https://www.challenge.ma/produits-bio-les-operateurs-marocains-au-salon-biofach-de-nuremberg-77018/

 
Article précédent

Benguerir : une nouvelle chaire internationale voit le jour

Article suivant

Agences de voyages : le statut revisité