AutoAutomobile

Sécurité routière : La Fondation Renault Maroc déploie son programme «Tkayes School»

À l’occasion de la journée nationale de la sécurité routière, la Fondation Renault Maroc vient de dévoiler sa 8ème campagne de sensibilisation à la sécurité routière dans la province de Fahs Anjra via le programme «Tkayes School». 


Pour le coup, le support pédagogique de ce dernier a été nouvellement homologué par l’Agence Nationale de la Sécurité Routière (NARSA). Du 18 février au 13 mars prochain, 33 établissements de la province de Fahs Anjra à Tanger seront concernés par ces ateliers citoyens, réadaptés au contexte sanitaire. 

Aussi, la Fondation Renault Maroc poursuit son initiative citoyenne de sensibilisations aux dangers de la route auprès d’élèves âgés entre 9 et 13 ans, dans le respect du protocole sanitaire du ministère de l’Éducation nationale. Concrètement, le Kit «Tkayes School» comporte des outils à la fois pédagogique et ludique pour apprendre les bons réflexes sur la route en tenant compte de l’environnement routier urbain et rural : déplacements, signalisation, identification des dangers… À noter que cette édition continuera d’intégrer un dispositif strict et conforme aux règles sanitaires en vigueur par les autorités, ainsi qu’un atelier dédié à la sensibilisation et aux gestes barrières. 

Lire aussi | Financement collaboratif : la réglementation du Crowdfunding se précise, soulagement chez les porteurs de projets

Depuis 2015, le Groupe Renault a lancé une initiative citoyenne de sensibilisation en milieu scolaire et a étendu son dispositif d’éducation et de prévention routière aux écoles et collèges publics de ses zones d’implantation. A ce jour, plus de 48 000 jeunes des régions de Tanger et de Casablanca ont été sensibilisés aux dangers de la circulation routière et aux bons réflexes à adopter. 

Lire aussi | Financement collaboratif : la réglementation du Crowdfunding se précise, soulagement chez les porteurs de projets

Lire aussi | Maroc : 7 millions de doses de vaccins réceptionnées jusqu’à présent

 
Article précédent

Frank Melloul, PDG d’i24NEWS : "le Maroc tient une place particulière dans le cœur des Israéliens"

Article suivant

Crise sanitaire : le crédit bancaire fait de la résistance