Investissement

Semaine virtuelle du Maroc : les opérateurs irlandais appelés à investir dans l’industrie automobile et aéronautique

Le marché marocain suscite de plus en plus d’intérêt auprès des hommes d’affaires irlandais. Ainsi, dans le cadre de « La Semaine virtuelle du Maroc », qui a démarré depuis le 29 mars, les opérateurs irlandais appelés à investir dans l’industrie automobile et aéronautique.


La « Semaine virtuelle du Maroc » bat son plein. Organisée par Enterprise Ireland, l’Agence gouvernementale chargée du développement et de la croissance des entreprises irlandaises sur les marchés mondiaux, la Chambre de commerce arabo-irlandaise et l’Ambassade du Royaume du Maroc en Irlande, cette initiative, qui a été lancée le 29 mars, vise à présenter aux investisseurs irlandais les opportunités d’investissement dans le Royaume, notamment dans les secteurs de l’Agritech/l’Agroalimentaire, l’industrie Automobile et l’Aviation, la Logistique, les Energies Renouvelables et CleanTech, le Pharmaceutique/la Santé Numérique, les Services Financiers et la FinTech. Le panel organisé ce 30 mars dans le cadre de cette « Semaine virtuelle » a permis de mettre en exergue les atouts et les opportunités du secteur industriel marocain, notamment l’industrie automobile et l’industrie aéronautique. Hakim Abdelmoumen, président de l’Association marocaine pour l’industrie et la construction automobile (AMICA), est notamment revenu, dans son intervention, sur les progrès réalisés ces dernières années par l’industrie automobile marocaine.

Lire aussi| Maroc : Radisson Group ambitionne d’ouvrir 13 hôtels

« Le Maroc accueille des centaines d’entreprises multinationales dans son secteur automobile, et reste ouvert aux partenariats internationaux », a-t-il fait remarquer, ajoutant que le secteur automobile est désormais devenu le premier secteur exportateur au Maroc. Il a fait observer que le Maroc a mis en place une stratégie de développement spécifique pour le secteur automobile à travers des écosystèmes pour favoriser son émergence, et que le pays dispose aussi de plateformes intégrées. « Le Maroc dispose d’une bonne réglementation et des infrastructures adaptées pour l’industrie automobile. Le Maroc souhaite accueillir de nouveaux investisseurs dans son secteur automobile »,a-t-il assuré. De son côté, Ayda Fathi, Business development Director (Automotive Industry) de l’AMDIE (Agence marocaine de développement des investissements et des exportations), a aussi mis l’accent sur le développement florissant du secteur industriel marocain. Elle a invité les investisseurs irlandais à saisir les opportunités de relocalisation au Maroc dans ce contexte de Covid-19. Elle aussi indiqué que la décarbonation industrielle fait partie des priorités du royaume dans son développement industriel, mettant en exergue la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

Lire aussi| Saâd Dalil, nouveau Directeur commercial et marketing ciment de LafargeHolcim Maroc

Les autres intervenants au panel ont de même mis en valeur le développement fulgurant de l’industrie marocaine (aéronautique et automobile). Force est de souligner que pendant cette « Semaine virtuelle du Maroc », une série de sessions de webinaires informatives, au cours desquelles les clients d’Enterprise Ireland, les investisseurs ou encore les opérateurs économiques des deux pays, peuvent assister et créer de l’intérêt pour faire de futures affaires au Maroc, est prévue.  Ouverte aux opérateurs économiques des deux pays, la Semaine se veut également une plateforme pour créer des synergies, présenter des témoignages d’investisseurs marocains et irlandais et promouvoir le Maroc comme porte d’entrée privilégiée vers le marché africain. 

 
Article précédent

Un nouveau Marjane Market à Dar Bouazza

Article suivant

Marché automobile : Auto Hall renforce sa position malgré la pandémie