Société

Service militaire : 10.000 conscrits enrôlés en septembre 2019

Le recensement des jeunes Marocains candidats au service militaire a bien démarré ce mardi. Les conscrits recevront prochainement une convocation. Il s’agit de jeunes âgés de 19 à 25 ans. La voie reste également ouverte aux jeunes qui n’ont pas été convoqués pour accomplir ce service au titre de cette année et désirant le faire.


L’armée prévoit d’enrôler 10.000 jeunes pour cette première année. Les préparatifs vont bon train, à partir du recensement qui a été lancée le mardi 9 avril 2019 au vendredi 7 juin 2019. Les listes des personnes appelées à remplir le formulaire de recensement ont été arrêtées par la commission centrale ad-hoc au cours de la réunion tenue à cet effet le mardi 2 avril 2019, sous la présidence du vice premier président de la Cour de cassation, président de chambre à ladite Cour, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Le ministre de l’Intérieur exhorte les jeunes, qui recevront ces avis des autorités administratives locales, à remplir le formulaire via le site « www.tajnid.ma » et ce, dès leur réception par elles-mêmes ou par un membre de leurs familles, ajoute le communiqué.

Par ailleurs, les jeunes qui n’ont pas été convoqués pour accomplir ce service au titre de cette année et désirant le faire, ainsi que les jeunes de sexe féminin souhaitant accomplir ce service peuvent remplir le formulaire à travers le même site. Pour leur part, les jeunes Marocains résidant à l’étranger, inscrits sur les registres des consulats et souhaitant accomplir ce service, peuvent aussi remplir ce formulaire via le même site électronique, note le communiqué.

Le ministre de l’Intérieur rappelle enfin que les jeunes peuvent obtenir des informations relatives au service militaire soit auprès des autorités administratives locales les plus proches de leurs domiciles ou auprès du service de renseignement créé dans les préfectures, les provinces et les préfectures d’arrondissement ou à travers le site électronique « www.tajnid.ma ».

Renforcer l’esprit de patriotisme

Lors de la présentation du projet de loi, en décembre dernier, le ministre délégué chargé de l’Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudyi a indiqué que le service militaire vise à consolider le sentiment d’appartenance à la patrie et à promouvoir l’esprit de sacrifice et d’abnégation.

Il a à cet égard souligné que le service militaire a pour objectif de renforcer la cohésion sociale, d’ouvrir aux appelés la voie de l’intégration dans la vie professionnelle et sociale en leur permettant de bénéficier d’une formation militaire et leur inculquer la culture militaire fondée sur la discipline, le courage, l’engagement, la responsabilité, le respect des institutions, et la gestion du temps, faisant savoir qu’une campagne d’information et de communication sera lancée pour expliquer les objectifs de ce projet.

Le rétablissement du service militaire, avait-il poursuivi, vient en application des Hautes instructions royales et en harmonie avec les dispositions de l’article 38 de la Constitution, qui stipule que tous les citoyens contribuent à la défense de la patrie et de son intégrité territoriale contre toute agression ou menace.

Ce qu’il faut savoir :

L’âge d’appel

L’âge d’appel des assujettis est fixé à 19 ans et le service est dû jusqu’à 25 ans. La loi est obligatoire pour les jeunes garçons âgés de 19 à 25 ans.

Peines prévues en cas d’abstention

Le refus d’accomplir régulièrement son service militaire expose à des peines d’emprisonnement allant jusqu’à une année. La peine peut être doublée en cas de situation de guerre.

Les personnes âgées de plus de 25 ans

Les personnes âgées de plus de 25 ans et qui ont bénéficié de l’une des exemptions prévues par la loi peuvent toujours être appelées au service militaire si la raison de leur exemption n’est plus d’actualité, et cela jusqu’à l’âge de 40 ans.

Durée du service militaire

Le projet de loi transmis au Parlement fixe à 12 mois le service. Selon les dispositions de la loi.

Les cas exemptés

  • Inaptitude physique ou de santé établie par un rapport médical émanant des services hospitaliers publics compétents.
  • Charge de famille.
  • Mariage en ce qui concerne la femme, ou l’existence d’enfants sous sa garde ou sa tutelle.
  • Poursuite des études.
  • Présence d’un frère ou d’une sœur dans le service en tant que conscrit.
  • Présence d’un frère, d’une sœur ou plusieurs susceptibles d’être convoqués au même moment au service militaire, auquel cas seulement un seul pourra être conscrit.
  • Les personnes condamnées à une peine criminelle ou à une peine d’emprisonnement ferme supérieure à six mois.

Le but de la restauration du service militaire

Le service est considéré comme moyen adéquat de réconcilier les jeunes avec les valeurs citoyennes.

Pour les binationaux

Comme les simples MRE, les binationaux ne sont pas concernés sauf s’ils le souhaitent.

Pour les femmes et Marocains établis à l’étranger

Le service militaire sera facultatif (volontaire) pour les MRE et pour les femmes.

Salaires et indemnités

Les appelés au service militaire obligatoire recevront un salaire mensuel de 1.050 dirhams, les sous-officiers 1.500 dirhams, tandis que le salaire mensuel des officiers sera de 2.100 dirhams. Ces salaires sont définis conformément au projet du décret n° 2.19.47.

Les conscrits bénéficieront également d’une nutrition gratuite, sur la base de la même allocation journalière que pour le personnel militaire. Toutefois, l’article 3 du décret dispose, par ailleurs, que les salaires et indemnités ne donnent pas lieu à des absences injustifiées chaque jour.

Les conscrits bénéficieront aussi d’une indemnité de mobilité selon les mêmes montants, conditions et qualifications que ceux spécifiés dans les textes en vigueur pour le personnel militaire des FAR. Ils bénéficieront également de la couverture médicale, des soins dans les établissements hospitaliers militaires, de l’assurance décès et d’invalidité, ainsi que d’une assistance médicosociale.

Les conscrits recevront aussi, au terme du service, d’attestations dans leur domaine de formation. Il est à noter que l’institution militaire dispense deux types de formation :

– La formation de base (4 mois). Elle porte sur un axe général (éducation nationale, l’histoire militaire,…) et un axe militaire (les instructions militaires, la discipline générale, sport,…)

– La formation spécialisée (8 mois). Les conscrits seront répartis sur les différentes unités relevant des FAR, où ils suivront une formation militaire technique (un mois) dans les différentes missions qu’ils peuvent être amenés à faire dans le cadre de l’armée de réserve des Forces Armées Royales. Les 7 mois restants seront consacrés au développement et à l’amélioration de leurs compétences.

 

 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Risma envisage une montée en puissance sur le milieu de gamme

Article suivant

Le FMI maintient ses prévisions de croissance du Maroc à 3,2% en 2019