Non classé

Servier Maroc : 20 ans déjà!

Servier Maroc fête son vingtième anniversaire. L’occasion pour son top management de revenir sur ses réalisations.


Créé fin 1996, Servier Maroc a débuté ses activités dans le Royaume dans les années 70. Le laboratoire propose des solutions thérapeutiques destinées aux patients au Maroc mais aussi en Afrique et en Europe. Filiale du groupe pharmaceutique international indépendant Servier, il offre un portefeuille diversifié de médicaments princeps et génériques. La filiale marocaine s’assure aussi de la qualité de ses médicaments, investit régulièrement sur son site de production de haute technologie, innove, forme et accompagne ses collaborateurs. Il crée aussi de l’emploi au Maroc. Ainsi, il est passé de 40 collaborateurs à sa création à 140 aujourd’hui.

Servier Maroc a l’ambition de maintenir sa position de pointe dans chacun de ses principaux domaines thérapeutiques, en particulier l’hypertension, la cardiologie et la diabétologie.Grâce à son équipe, le laboratoire s’engage à mettre à la disposition du corps médical marocain des spécialités pharmaceutiques répondant aux exigences de qualité européennes. A titre d’exemple, Servier Maroc renforce actuellement son système DATAMATRIX d’identification automatique des médicaments afin de répondre aux nouvelles exigences réglementaires européennes de traçabilité des médicaments. Ceci lui permet de produire pour le compte de laboratoires étrangers opérant en Europe comme le laboratoire Biogaran. Parallèlement à la fabrication et la distribution sur le marché marocain, Servier Maroc exporte 40% de sa production vers 11 pays africains (notamment de l’Afrique occidentale comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Cameroun…) et la France.

Parmi ses autres réalisations, le groupe pharmaceutique a construit en 2003 son unité de production pharmaceutique à la technopole de Nouaceur à Casablanca. L’unité qui s’étale sur une superficie de 13 000 m2 a nécessité un investissement initial de 60 millions de DH. L’augmentation progressive de la capacité de production à 12 millions de boîtes aujourd’hui a nécessité 90 millions de DH supplémentaires. L’inauguration, en janvier 2017, d’une nouvelle aile de production permettra d’atteindre un nouveau palier de 15 millions de boîtes, dans un délai de 2 ans, grâce aux gains de productivité générés par ce nouvel investissement. Aujourd’hui, l’usine produit plus de 20 spécialités pharmaceutiques destinées aux marchés marocain, africain et européen.

 
Article précédent

Paiement électronique : la filiale de M2M Group se positionne

Article suivant

Voyage : les Marocains préfèrent réserver en ligne