Flash-ecoTechnologie

Set Morocco : le bon filon de l’aide à la conduite

Le rachat historique de Mobileye, l’année dernière, par le géant américain de l’électronique Intel pour un montant record de 15 milliards de dollars, a attiré la curiosité de beaucoup de personnes dans le monde.


La société est surtout connue pour la conception de voitures autonomes et des automobilistes pour son système qui émet des alertes visuelles et sonores lorsque leur voiture s’approche trop près d’un autre véhicule, d’un piéton ou d’un deux-roues ou franchit par inadvertance une ligne sur les routes à plusieurs voies. Pourtant, peu sont certainement ceux qui savent que ce leader mondial des systèmes anti-collisions, est présent au Maroc depuis quelques mois. En effet Mobileye est représenté officiellement par Set Morocco (Sales Expert Technology Morocco). Cette PME marocaine distribue ses solutions anti-collisions sur le marché national, avec pour objectif la réduction de la sinistralité de l’entreprise en agissant sur le comportement des conducteurs. « Chaque année, beaucoup de salariés au Maroc perdent la vie sur la route, ce qui en fait la première cause de décès au travail. En effet, un accident mortel lié au travail sur deux survient sur la route. La sécurité routière est un véritable défi pour les entreprises qui font face à de multiples risques, notamment humain, matériel, immatériel, voire pénal », souligne Amine El Khettar, directeur général de Set Morocco. Expert en système de solutions embarquées avec plus de 20  ans d’expérience dans la vente et le développement commercial de solutions liées aux nouvelles technologies au Maroc et en France, ce dernier a cofondé Set Morocco avec Abdelaziz Doukkali, expert international IT auprès de l’ONU, professeur de l’enseignement supérieur habilité et fondateur de l’école Suptechnology. « Nous avons constaté qu’il y avait un manque en matière de solutions de prévention et de sécurité. En effet, en termes de solutions embarquées et télématiques, seuls trois segments sur quatre existaient sur le marché marocain, à savoir les solutions d’optimisation des trajets et des missions, les solutions télématiques (GPS), et les solutions de gestion de flottes. Autrement dit, il manquait les solutions de préventions et de sécurité, que nous proposons depuis quelques mois », explique Amine El Khettar.

Un marché à exploiter

Il faut dire qu’en matière de prévention des accidents de la route, l’État s’appuie aussi uniquement sur le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) et la Direction du Transport Routier et de la Sécurité Routière, qui à coup de campagnes de sensibilisation essaient de faire baisser le taux d’accidentologie de la route. Selon le ministère du Transport qui ambitionne de réduire de 50 % le nombre de ces accidents de la route d’ici 2026 et 25 % sur les cinq prochaines années, 81 000 accidents ont été enregistrés en 2016 sur les routes marocaines, ayant fait pas moins de 3 593 morts et 8 950 blessés graves, et que plus de 93 % de l’ensemble de ces accidents sont dus à des erreurs humaines. Une problématique qui n’est pas sans causer au Maroc des pertes économiques estimées à 2,5% du PIB, soit plus de 11 milliards de DH par an. «La baisse de la sinistralité est un enjeu majeur pour une entreprise. La grande majorité des accidents est due à des erreurs d’inattention. Les systèmes Mobileye sauvent des vies en augmentant la réactivité du conducteur et en modifiant son comportement au volant de manière durable. Le Mobileye 630, couplé à notre accompagnement, que nous proposons, réduit le risque routier qui est la principale cause de décès au travail. D’ailleurs, en vue de diminuer la sinistralité des conducteurs, piétons et cyclistes, dans certains pays, des subventions ont été mises en place par l’état et les compagnies d’assurances afin d’accompagner les entreprises et  les organismes. Dans certains cas, les camions de plus de 3,5 tonnes  et les transports scolaires ou encore de passagers sont obligés de s’équiper d’un système ADAS », précise le directeur général de Set Morocco.

En détail, le Mobileye 630 aide à lutter contre l’inattention et les problèmes liés à la fatigue. A base d’intelligence artificielle, il détecte les marquages au sol pour indiquer aux conducteurs lorsqu’ils sortent de leur ligne de circulation, et lit les panneaux de limitation de vitesse pour rappeler aux conducteurs de rester dans la limite de vitesse. Lorsqu’un danger imminent est détecté, le système fournit en temps réel des alertes visuelles et sonores pour garantir la sécurité de tous. Le système offre ainsi aux conducteurs un temps critique pour prendre des mesures correctives et éventuellement éviter ou atténuer une collision. Il est déjà utilisé pour la sécurité de grands parcs automobiles, tels qu’UPS, Coca-Cola Hellenic, Veolia, DHL, Air Liquide…

Adapté à tous les véhicules, les camions, les bus et même le tramway, le dispositif est composé d’une caméra posée à l’intérieur du pare-brise et d’un cadran fixé sur le tableau de bord qui émet les alertes. Une solution plus évoluée « shield plus » gère en plus les blinds spots (angles morts : risques de collisions latérales). Les prix affichés démarrent à partir de 9 000 DH. Le partenaire marocain de Mobileye a développé une approche pluridisciplinaire et modulable en fonction des besoins de chaque entreprise. Aussi, elle propose, entre autres, un rapport d’analyse des alertes reçues par le Mobileye, une logistique d’installation, un reporting et analyse des alertes émises par le système, l’analyse de l’historique de sinistralité, le benchmark en fonction du contexte et du secteur… 

 
Article précédent

Mars d’Or : Kamal Lahlou remporte le Mars Fair

Article suivant

Le Comité du marché des capitaux tient sa première réunion