Certification

SGS introduit le MSI 20000 au Maroc

La Chambre de Commerce Suisse porte à la connaissance du marché et des acteurs économiques et financiers marocains que la certification MSI 20000 fait désormais partie du panel de certification proposé par SGS au Maroc.


La norme internationale MSI 20000 a pour objectif de mesurer et certifier la qualité financière des entités économiques. Ce standard, aujourd’hui mis à la disposition des marchés, a été développé au lendemain de la crise des subprimes en 2008, par des financiers pour des financiers, dans un intérêt général et sans but commercial.

Le cahier des charges du standard MSI 20000 donne les exigences relatives à la solidité et à la performance financière d’une structure, selon son secteur d’activité. Les rendus issus de l’évaluation MSI 20000, offrent aux entreprises, un outil de pilotage et d’aide à la décision, orienté vers la solvabilité, la rentabilité et la pérennité de ces dernières. Une certification qui se présente comme un repère, à l’échelle nationale et internationale, pour les actionnaires, investisseurs, créanciers, fournisseurs, clients, partenaires commerciaux et de manière générale tout opérateur, en quête de repères financiers fiables et indépendants. La certification permet aux entreprises d’entrer dans un processus d’amélioration continu de leur situation financière, tout en valorisant leur attractivité financière, à travers une certification d’excellence.

Pour rappel, SGS se définit comme étant le leader mondial des métiers de la certification, de l’inspection, de la vérification et de l’analyse. La multinationale créé en 1878 est basée à Genève et  fait partie du Top 10 des sociétés cotées sur la bourse de Genève. SGS a réalisé un chiffre d’affaires de 6 milliards d’euros en 2016, emploie près de 100.000 collaborateurs et exploite un réseau de plus de 2000 bureaux et laboratoires répartis à travers le monde.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Hausse des prix des fruits

Article suivant

Les principales mesures fiscales proposées