BTP

SGTM décroche le méga marché du barrage Ait Ziat

Même endeuillée par la récente perte de son président-directeur général et fondateur Ahmed Kabbaj, SGTM confirme en ce début d’année son leadership dans le secteur du BTP au Maroc.


L’entreprise de travaux créée en 1971 vient de remporter l’appel d’offres lancé par le ministère de l’Équipement pour la construction du barrage Aït Ziat dans la province d’Al Haouz.

Lire aussi https://www.challenge.ma/la-sgtm-veut-mobiliser-25-milliards-de-dh-pour-sa-cimenterie-a-el-jadida-61947/

Ce futur ouvrage d’une capacité de 45 millions de m3 devra coûter plus d’un demi-milliard de DH. Il viendra renforcer les aménagements hydrauliques déjà existants dans le bassin du Haouz, à savoir le barrage de My Youssef d’une capacité initiale de 200 millions de m³ (réduite à environ 149 millions de m3 à cause de l’envasement), ainsi que ceux de Lalla Takerkoust et Yacoub Al Mansour qui totalisent des capacités totales respectives de 56 millions de m3 et 70 millions de m3.

Ce nouveau grand chantier vient hisser le carnet de commandes de SGTM à plus de 12 milliards de DH après avoir décoché, en 2018, le mégaprojet du barrage hydroélectrique Nachtigal au Cameroun (d’une capacité de 420 MW) dont les travaux devront démarrer incessamment et qui constitue une pierre angulaire du plan stratégique camerounais pour le développement de la production électrique.

Rappelons que SGTM revendique un chiffre d’affaires de plus de 3 milliards de DH pour un total de plus de 10.000 salariés. Outre le Maroc, le groupe compte une présence en Afrique subsaharienne (notamment au Cameroun, en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso) qu’il envisage de développer davantage au cours des prochaines années.

Son plan stratégique 2022 prévoit, d’ailleurs, deux relais de croissance importants : le premier est celui de l’internationalisation avec l’ambition de porter la part du chiffre d’affaires réalisé en dehors de son marché domestique de 10% actuellement, à plus de 50%.

Le deuxième est incarné dans la diversification vers l’énergie où le groupe cherche à s’y déployer à travers SGTM Energy, une filiale qui porte plusieurs projets de production d’électricité à base des énergies renouvelables.

 
Article précédent

Elle fait l’actu : Nora Wahby, nouvelle DG d'Ericsson Maroc

Article suivant

SM le roi inaugure le nouveau Terminal 1 de l'aéroport Mohammed V de Casablanca