Enseignement supérieur

Shanghai 2019 : Le Maroc dans le groupe de la mort !

Encore une fois Academic Ranking of World Universities (ARWU) n’inclut pas les universités marocaines parmi les 1000 meilleures au monde, dont le haut du classement est dominé par celles anglo-saxonnes.


Une débandade des universités marocaines du classement des 1000 meilleures au monde, selon la liste établie par l’Academic Ranking of World Universities (ARWU) publiée jeudi 15 août, ARWU est une société chinoise annexée de l’université Jiao-Tong. Ces classements ne détectent aucune présence des universités du Royaume, tandis que l’Egypte y figure avec une université, la Tunisie (1), le Nigeria (1) et l’Afrique du sud (8).

Lire aussi : https://www.challenge.ma/enseignement-superieur-les-usa-en-tete-du-classement-u21-108156/

Les universités anglo-saxonnes se taillent la part du lion tout en dominant le haut du tableau, à commencer par Harvard qui occupe le premier rang pour la 17e fois, suivie par l’américaine Californie Stanford qui y figure deuxième, alors que la britannique Cambridge stagne à la troisième place depuis un an, généralement dans le top 100 des meilleures universités, 45 sont américaines.

Le Moyen-Orient s’est offert une distinction parmi les 1000 meilleures universités au monde, avec 4 universités saoudiennes, 12 turques, l’université omanaise Sultan Qaboos, l’université américaine de Beyrouth et Khalifa University (Emirats arabes unis), alors que l’Iran y figure avec 13 universités.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Il fait l'actu : Vahid Halilhodzic, nouvel entraîneur des Lions de l'Atlas

Article suivant

Saiss Lait : un autre industriel fassi qui a mal tourné