COP22ÉlectricitéÉvénement

Siemens produit de l’électricité à partir de déchets au Maroc

Siemens Maroc vient de signer un protocole d’entente avec le groupement PEPS&NST en vue d’une coopération technique et commerciale destinée à promouvoir la production d’électricité à partir des déchets, notamment au Maroc. Cette entente exclusive s’appuie sur l’utilisation du procédé SMO (Solaire Micro-Ondes): une solution industrielle de transformation des déchets solides en productible hautement valorisable, et notamment en électricité (Waste-to-Power/W2P), dont PEPS détient la licence exclusive en Afrique et au Moyen-Orient.


Dans le cadre d’un partenariat avec la Région Marrakech-Safi et le Cluster Solaire de MASEN, un site pilote d’exploitation est déjà déployé par PEPS avec le support de la région et construit dans la commune de Ras El Ain. Le site pilote a été officiellement inaugurée le 8 novembre 2016, à l’occasion de la COP22. Le protocole d’entente entre Siemens et PEPS&NST engendre l’étude de faisabilité visant une possible commercialisation de sites SMO© W2P entièrement fonctionnels intégrant une technologie Siemens.

A noter que le concept élaboré par PEPS&NST en collaboration avec Siemens devrait également permettre d’augmenter la part de l’électricité consommée au Maroc et produite à partir d’énergies renouvelables. En 2015, le Maroc a consommé plus de 35 TWh d’électricité dont plus de 75% est d’origine fossile : fuel, charbon et gaz naturel. Toutefois, d’ici 2020, les objectifs fixés par S.M le Roi Mohammed VI prévoient d’atteindre 42% d’électricité produite à partir d’énergies renouvelables, et 52% en 2030.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Changement climatique : BMCE Bank of Africa, l’AFD et la BEI s’associent

Article suivant

Hafez Ghanem, vice-président de la Banque mondiale pour la Région MENA