Tourisme vert

Signature de la nouvelle charte du tourisme durable

Désormais, le tourisme se lance dans une dynamique de durabilité, conscientes de cet enjeu, les parties prenantes de la chaine touristique au Maroc, publiques et privées, ont mis la durabilité au centre de leur préoccupation. Dans cette optique, la nouvelle « charte marocaine du tourisme durable » a été signé le 25 janvier, par 28 intervenants dans le secteur touristique, notamment l’ONMT, la SMIT, la Confédération Nationale du Tourisme et bien d’autres encore…


« Un développement touristique non réfléchi peut se traduire par des impacts négatifs aussi bien sur l’environnement naturel, que socio-culturel….Telle est l’unique alternative pour pérenniser les impacts positifs du tourisme, tout en anticipant, réduisant et compensant ses dommages » peut-on lire dans la Charte.

« Nous voulons que notre pays joue un rôle de leader dans le cadre de ce tourisme responsable qui répond aux exigences de l’environnement et aux spécificités culturelles locales. Cette journée nous donne l’occasion de réévaluer les réalisations de cette dernière décennie qui a notamment connu l’intégration du tourisme responsable à travers la charte marocaine du tourisme responsable mais également à travers le guide du touriste responsable et la mise en place de plusieurs projets », nous déclare Lahcen Haddad, ministre du tourisme lors de la cérémonie de signature de la nouvelle charte.

Quelques points figurent dans la Charte notamment, la protection de l’environnement et de la biodiversité. En effet, les acteurs touristiques s’engagent à promouvoir et à respecter l’environnement naturel et la biodiversité de la faune et de la flore. Notamment par une approche qui veille sur la rationalisation de l’exploitation des ressources naturelles ou encore à promouvoir et à favoriser l’utilisation des matières et produits biologiques, naturels et écolabellisés/certifiés.

Concernant la pérennisation de la culture et patrimoine, la diversité culturelle et la richesse du patrimoine culturel matériel et immatériel du Maroc procurent au Royaume un avantage concurrentiel. Les acteurs du tourisme s’engagent alors à promouvoir les aspects culturels marocains, Encourager le savoir-faire artisanal marocain ou encore de Privilégier l’utilisation de produits locaux et de terroir.

La Charte a été signé dans le cadre de la première édition de la « Journée Marocaine du Tourisme Durable et Responsable » qui s’est tenu le 25 janvier à Rabat. Près de 400 participants nationaux et étrangers, ont pris part à cette journée qui se veut un rendez-vous annuel, consacré aux avancées dans le domaine du tourisme durable au Maroc.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Casablanca : 760 caméras pour surveiller la métropole

Article suivant

Mehdi Belahmer, futur directeur délégué à Wafa Assurance