Flash-ecoIndustrie

La SNEP poursuit sa progression

Le premier semestre 2018 a été favorable aux activités de l’entreprise.


Ainsi, le chiffre d’affaires de la Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie (SNEP) s’est élevé à 477,7 millions de DH, en hausse de 9,2% par rapport à la même période un an auparavant. Cette progression est attribuable essentiellement à l’augmentation des ventes des produits d’électrolyse de 19% reflétant les conditions favorables du marché de la soude à l’international. Aussi, le résultat d’exploitation a affiché un accroissement de 7,5% à 52,5 millions de DH, tandis que le résultat net retraité des éléments non récurrents a atteint 30,7 millions de DH, en hausse de 4,1% par rapport au S1-2017.

En revanche, les écritures du premier semestre 2018 font apparaître une baisse du résultat net due principalement à l’impact positif sur le S1-2017 de la reprise sur provision des actions auto détenues pour un montant de 28,5 millions de DH et à la charge d’impôts qui a consisté en l’imputation des cotisations minimales 2014 et 2015 (7,2 millions de DH) sur l’IS du premier semestre 2017, relève la SNEP. Par ailleurs, l’optimisation des charges et l’augmentation du chiffre d’affaires ont permis de compenser l’impact de renchérissement des prix de matières premières (éthylène + 8,2%) et des combustibles (fuel +15,2%).

S’agissant des investissements, le budget global du développement de la capacité de production SNEP s’est élevé à 430 millions de DH. La première phase d’investissement de l’ordre de 130 millions de DH, qui vise l’extension des capacités de production à 90.000 tonnes de PVC et 65.000 tonnes de soude, a été exécutée dans sa totalité. En effet, 50% des équipements de cette première phase sont en cours d’installation (unité de compression de chlore par anneau liquide et éléments pour l’unité d’électrolyse à membrane). Le reliquat étant déjà commandé et en cours d’expédition. Concernant la deuxième phase de 300 millions de DH, le financement est en cours de négociation, fait savoir la SNEP, ajoutant que la cession des actions auto-détenues a permis d’accompagner le financement du programme d’investissement.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Emirates : nouveaux tarifs spéciaux sur Dubaï

Article suivant

Il fait l’actu : Abdeladim Moumen, chercheur