DigitalFlash-eco

Social Listening : mettez votre entreprise sur écoute !

Écouter ce qui se dit sur les médias sociaux est devenu l’une des préoccupations majeures des entreprises. Écouter… et pas seulement entendre.


À quoi pourrait ressembler le social listening ? Nous avons choisi un vieux de la veille pour répondre à notre question. Pour Digimind, le leader international du social listening, « faire du social listening pour une entreprise, c’est tendre la bonne oreille sur le web autour d’une marque, une personne ou une entreprise. C’est de se donner les moyens d’écouter la bonne information et de la rendre intelligible avec les bons outils dans le but de prévenir les évolutions d’un marché et y renforcer son positionnement ». Les technologies employées s’appuient sur les avancées du Big Data, tant les volumes de données à collecter, analyser et restituer sont importants. « Autre avantage non négligeable de cette activité de veille, le plus souvent automatisée, opérée sur les réseaux sociaux, c’est qu’elle vous permet d’être à l’écoute de vos clients et de leurs remarques, d’identifier leurs problèmes, leurs désirs et leurs frustrations», relève Naoufal Chama, directeur R&D Maroc chez Digimind, et d’ajouter «le but étant d’améliorer la satisfaction clients en prenant en compte ce qu’ils disent, et en engageant la conversation avec eux». Fort d’une présence à Singapour, en France, aux États-Unis et au Maroc, Digimind suit l’évolution du marché au niveau mondial et adapte à cet effet ses solutions aux attentes de ses clients que sont, entre autres géants, Linkedin, Sony, McDonald, Asus. Le leader des insights sociaux collabore également avec des agences d’envergure internationale comme MRM McCann, Havas, Cohn & Wolfe. « Au Maroc, nous développons dans notre centre R&D les solutions Digimind qui vont révolutionner le métier en y instruisant les dernières technologies en intelligence artificielle et big data qui seront à l’œuvre dans les prochaines versions de notre plateforme Digimind Social », annonce non sans fierté Naoufal Chama. 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

République dominicaine : le Maroc s’ouvre un nouveau marché

Article suivant

Wafacash : 4 lauréats du programme « Yellow Challenge »