Banques participatives

Société Générale Maroc dévoile les ambitions de Dar Al Amane

La filiale marocaine du groupe bancaire français a dévoilé le lancement de sa banque participative le 11 octobre 2017 à la faveur d’une conférence de presse à Casablanca. Soulignons qu’elle est opérationnelle depuis un mois.


À ce propos, le top management a expliqué qu’il n’a pas voulu faire comme la concurrence en communiquant dès le départ, avant même d’avoir rodé la machine. Et bilan de Dar Al Amane, le nom donné par Société Générale Maroc à sa fenêtre participative, après un mois d’opération, est plutôt encourageant puisque selon Hounaida Boukhari, Directeur général de cette nouvelle entité, plusieurs centaines de comptes ont d’ores et déjà été ouverts, témoignant ainsi de l’engouement du public.

« Le modèle de Dar Al Amane est un peu particulier dans la mesure où nous sommes la seule fenêtre participative au Maroc qui a opté pour un réseau dédié. Nous n’avons pas choisi d’aménager juste des espaces au sein de nos agences existantes pour accueillir cette nouvelle clientèle, mais nous avons investi pour mettre en place de nouvelles agences », a expliqué Hounaida Boukhari. Notons que pour le moment, Dar Al Amane ne comptabilise que quatre agences, soit deux à Casablanca, une à Marrakech et une autre à Agadir. Mais, le top management entend opérer une montée en puissance au niveau des ouvertures d’agences pour atteindre rapidement 11 agences dans les principales villes du Royaume dont Laâyoune, à court terme. « Nous sommes confiants et nous avons l’objectif d’ouvrir autant d’agences que nécessaire. D’ici 2019, je pense que nous allons en ouvrir plus de 20 », a précisé Mohammed Tahri, directeur général de Société Générale Maroc. Selon lui, Dar Al Amane va profiter de l’expertise de la maison mère Société Générale, qui opère déjà dans le secteur de la finance islamique depuis plusieurs années dans les pays du Moyen-Orient.

L’ambition de la nouvelle entité est de se positionner comme leader dans son secteur d’activité au Maroc. Pour ce faire, la nouvelle banque affûte ses armes et mise sur tous ses atouts. En plus des produits qu’elle va commercialiser conformément aux exigences du Conseil supérieur des Oulémas (CSO) et de Bank Al-Maghrib, Dar Al Amane mise aussi sur le digital en mettant en place une panoplie de solutions comme la banque à distance qui permet à ses clients d’effectuer des opérations en ligne, à travers son application internet banking.

« Dar Al Amane a vocation à proposer une gamme de produits et services répondant aux attentes de toutes les catégories de clientèle, c’est-à-dire les  Particuliers, les Professionnels et les Entreprises. Elle mettra à leur disposition des services de banque au quotidien, de banque à distance, ainsi que des produits de placement et des offres de financement et d’investissement totalement conformes aux normes de la finance participative », a détaillé Mohammed Tahri. Notons qu’en termes d’investissement, Société Générale Maroc a mobilisé pas moins de 100 millions de DH dans la mise en place de Dar Al Amane avec son réseau d’agences.

 
Article précédent

Challenge #619

Article suivant

Éolien : Siemens Gamesa inaugure une usine 100% Made in Morocco