Finance

Sortie du Maroc de la liste grise de l’UE : un nouvel atout pour l’attractivité du Royaume [CGEM]

Se félicitant de la décision de l’Union Européenne (UE) de retirer définitivement le ‎Maroc de la liste des juridictions non coopératives à des fins fiscales, la ‎Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) vient de souligner que ‎cette décision est une reconnaissance des efforts consentis par le Royaume, depuis ‎‎2018 sur les différentes Lois de Finances, pour se conformer aux règles de la ‎fiscalité internationale. ‎


Cette avancée représente un nouvel atout pour l’attractivité du Maroc en termes d’investissements étrangers et un appui aux entreprises marocaines pour nouer des partenariats économiques avec leurs homologues européens dans les règles de la bonne gouvernance.

Lire aussi|Impôts : plusieurs nominations à la DGI

Marquant l’engagement du pays pour contribuer à la transparence fiscale au niveau ‎mondial, cette décision ouvrira également les portes à l’économie marocaine pour ‎se développer selon les normes internationales, souligne la CGEM. ‎

Lire aussi| Banque de projets industriels : 52 conventions d’investissement signées

 

Les confinements contre l’épidémie

Les confinements locaux permettent-ils de lutter efficacement contre l’épidémie ?

Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 446 nouveaux cas, 481.709 au total, mardi 23 février 2021 à 18 heures

Article suivant

Kia Maroc lance son nouveau blason Kia LLD en partenariat avec ALD Automotive