Industrie pharmaceutique

Spimaco veut faire du Maroc son hub africain

Après l’Algérie, le groupe saoudien d’industrie pharmaceutique Saudi Pharmaceutical Industries & Medical Appliances Corporation (Spimaco) s’installe au Maroc.


Fort de sa position dans le développement  la production, l’importation et la distribution des médicaments et de produits para-pharmaceutiques, Spimaco Maroc a pour objectif de prendre place dans le top 10 des laboratoires pharmaceutiques dans notre pays.

Spimaco Maroc exploite une unité à Tanger de production industrielle de médicaments agréée par le ministère de la Santé en répondant aux normes  marocaines de bonnes pratiques de fabrication. Dans le cadre de son plan de développement aligné avec le plan d’accélération industrielle, une nouvelle unité de production de plus grande envergure est prévue dans la zone industrielle de Berrechid, aux environs de Casablanca. Opérationnelle lors du deuxième semestre 2018, elle devrait atteindre sa vitesse de croisière en 2020 grâce à un investissement de 400 millions de DH. Cette unité s’occupera dans un premier temps de fabriquer des formes orales sèches, avec possibilité d’extension pour la fabrication d’autres formes pharmaceutiques à haute valeur ajoutée technologique.

Pour le court et le moyen terme, Spimaco Maroc compte produire dans sa nouvelle usine plus de 50 nouvelles molécules et s’ouvrir sur de nouveaux marchés en Afrique notamment. En plus de la mission qu’il s’est fixé de répondre aux besoins du marché national, ce projet a pour objectif la création de plus de 350 emplois à l’horizon 2022.

En s’implantant au Maroc, Saudi Pharmaceutical Industries & Medical Appliances Corporation compte attaquer l’Afrique subsaharienne et le Moyen-Orient. « Nous comptons installer un hub au royaume. Le Maroc jouit de plusieurs avantages par rapport à l’Algérie comme l’encouragement à l’investissement et les accords de libre-échange avec les pays africains Spimaco Maroc veut faire partie du développement de secteur pharmaceutique marocain vers les pays africains. Nous visons à faire partie du top 10 au Maroc à l’horizon 2022 », souligne Said Laari, directeur Marketing de Spimaco Maroc qui aujourd’hui compte un portefeuille de 20 molécules commercialisées au Maroc. La filiale ambitionne d’étendre ses produits à 70.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

« Ce genre de rencontre favorise le développement du co-investissement au niveau de l’Afrique »

Article suivant

Casablanca abrite le quatorzième brand shop de Samsung