Incubateurs

Startupia soutient les jeunes entrepreneurs

Et de deux pour la caravane Startupia dont le coup d’envoi sera donné en janvier 2016. L’objectif est de soutenir les start-up de la phase de l’idée à la phase de la commercialisation jusqu’au financement. Les détails avec Rida Chahoud, Co-fondateur de Startupia-Directeur de partenariats et des relations publiques.


Rida Chahoud, co-fondateur de Statupia-Directeur des partenariats et des relations publiques

Quel bilan faites-vous de la 1ère édition ?

Le bilan est positif. La première édition nous a permis de dénicher les meilleurs entrepreneurs en herbe après avoir sillonner dix villes du Maroc. Nous voulions mieux comprendre le terrain et ses difficultés, les besoins des entrepreneurs et les attentes des partenaires. Notre action nous a permis de nous faire connaître et de tester nos modèles. Nous avons aussi énormément appris sur l’écosystème local et les vrais challenges que nous avons à relever. Nous sommes sortis avec une première promotion d’entrepreneurs assez intéressante. Nous n’avons sélectionné que 2.5% des demandes d’adhésion au programme pour des raisons de qualité de projets mais surtout après avoir évalué la cohésion, l’implication et l’engagement de l’équipe fondatrice.

 Où en êtes-vous dans la préparation de la prochaine édition ?

Concernant cette deuxième édition, nous travaillons sur la mise en place d’un réseau de partenaires privilégiés (entreprises, banques, organismes publics et ONG) qui ont cette envie commune de travailler sur l’émergence de nouvelles opportunités pour les jeunes, et soucieux de faire partie d’un projet à fort impact national. L’année prochaine, nous commencerons notre programme de financement d’amorçage avec à la clé jusqu’à 50. 000 dirhams pour couvrir les frais et dépenses des premiers mois de création d’une start-up. Nous sommes aussi en train de conclure un partenariat à l’international pour fournir encore plus de ressources aux entrepreneurs et leur ouvrir plus de champs de développement.

 Vous dénichez des porteurs de projets, que gagnez-vous?

Notre modèle est simple : Nous prenons des parts au sein du capital des boites qui travaillent avec nous, des parts négociées entre 3 à 7% selon la nature des projets. L’idée est de créer un système vertueux dans lequel les entreprises qui réussissent versent une partie de leurs bénéfices pour couvrir les dépenses des nouvelles start-up fraîchement acceptées au sein des programmes Startupia. Sou peu, nous reviendrons avec une communication spéciale pour nos programmes baptisés StartupSessions, Un ensemble de classes et de workshops conçus comme une Ecole de l’entrepreneuriat qui vise à divulguer les secrets et dessous des compétences clés que doit acquérir tout porteur de projet.

 Que faut il pour réussir son projet ?

Créez une super équipe ! J’ai travaillé avec pas moins de 30 start-up et j’ai vu plus d’échecs que de réussites. Curieusement, celles qui réussissent le mieux ont des équipes de fondateurs très engagés et dont les compétences sont complémentaires. On fait le même constat si on regarde de près les expériences entrepreneuriales dans le monde.  Donc mon conseil aux entrepreneurs qui souhaitent se lancer, c’est qu’au-delà de l’idée, ils doivent trouver les meilleurs partenaires qui feront de leurs idées une réussite et un succès, pas qu’au niveau du Maroc, mais à l’international.

Startupia en chiffres :

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Victoria City : 70% des appartements ont trouvé preneur

Article suivant

Les Editions Le Seuil se désolidarisent d’Eric Laurent et Catherine Graciet