Automobile

Stratégie : FCA Morocco mise sur le premium, l’utilitaire et l’électrique pour doper ses parts de marché

Mener à bien ses objectifs stratégiques tels que définis dans sa nouvelle feuille de route, c’est ce à quoi va s’employer l’ensemble du staff de FCA Morocco pour son nouvel exercice commercial en 2021. L’opérateur automobile qui entend capitaliser plus particulièrement sur plusieurs segments automobiles, dont ceux du premium, de l’utilitaire léger et de l’électrique, l’objectif étant de doper le volume de vente de ses différentes marques.


La filiale marocaine du groupe italo-américain dont les rênes ont été prises en juillet dernier par Pierre Martin Bos a affiché à fin 2020 une part de marché de 5% dans le segment des véhicules particuliers et de 6,8% sur celui des utilitaires légers. Le staff de FCA Morocco qui précise que depuis son arrivée, M. Bos a mis très rapidement en place une vision claire et précise des nouvelles orientations clés du groupe à déployer dans le Royaume. «2021 est une année de challenges, dans laquelle nous cueillerons les fruits des décisions stratégiques que le groupe FCA a prises pour affirmer sa position sur le marché marocain», a déclaré Pierre-Martin Bos à l’entame de cette nouvelle année. Une feuille de route qui inclut plusieurs axes stratégiques liés notamment aux segments des véhicules premiums, des utilitaires, voire de l’électrique.

Miser sur le premium

«Nous recherchons bien sûr le meilleur positionnement-prix pour nos modèles, mais nous souhaitons surtout établir une vraie relation avec les passionnés de nos marques, en répondant à leurs exigences et leurs attentes, grâce à des configurations variées. Et cela semble être le cas depuis quelques mois», affirme Pierre-Martin Bos. Une stratégie qui, selon le Pdg de FCA Morocco, a porté ses fruits dans la mesure où Jeep est entrée dans le top 3 avec 16% de parts de marché sur le segment des véhicules premium en décembre dernier.

Lire aussi |Évolution du coronavirus au Maroc : 1543 nouveaux cas, 450.221 au total, vendredi 8 janvier 2021 à 18 heures

D’ailleurs, la filiale marocaine du groupe italo-américain précise s’être classée sur la plus haute marche du podium dans le segment premium (et toujours selon les chiffres de décembre), et ce, malgré des soucis de disponibilités des véhicules dus à un retard de production, lié à la pandémie.

Toujours selon le staff de FCA Morocco et sur l’année 2020, Alfa Romeo a gardé une part de marché stable, quand Jeep a augmenté légèrement la sienne. S’agissant d’Abarth, elle a affiché une belle progression de 44%, atteignant ainsi le record absolu pour cette marque niche depuis son introduction sur le marché marocain avec pas moins de 50 véhicules vendus. Un bilan global pour l’ensemble des marques premium à fin 2020 qui fait dire à l’opérateur local que l’année 2021 devrait s’annoncer plus prometteuse, commercialement parlant.

Le VUL dans la ligne de mire

L’autre cheval de bataille du groupe FCA Morocco consiste en le développement  d’une gamme de véhicules utilitaires. Quoi de plus aisé pour l’opérateur dans la mesure où il peut compter sur une division automobile entièrement dédiée, à savoir Fiat Professionnal, malgré une baisse de part de marché due aux retards de production de certains modèles phares, 2020 restera l’année où la gamme s’est étoffée avec l’introduction du Fiat Talento.

Lire aussi | Intempéries : les autorités de Casablanca-Settat tiennent une réunion d’urgence pour examiner les dégâts

Poursuivre l’extension du réseau

Mais les ambitions de développement de FCA Morocco ne s’arrêtent pas au seul développement de ses marques automobiles. La réussite de cette feuille de route passe également par l’extension du réseau de concessionnaires. Dans cette optique, l’opérateur automobile a scellé des partenariats avec un réseau performant et engagé depuis plus de deux ans. Concrètement, la couverture actuelle permet une présence dans toutes les grandes villes du Royaume. Par ailleurs, d’autres ouvertures sont prévues dans le courant de ce mois, notamment à El Jadida, puis par la suite sur les villes de Mohammedia et de Salé. À noter qu’en 2020, les meilleures performances enregistrées l’ont été à Casablanca grâce à la Continentale et à la succursale propre de FCA Morocco, à savoir le MotorVillage à Bouskoura.

L’électrique et l’hybride, la nouvelle donne

Dès cette année, FCA Morocco investira également le segment des véhicules à mobilité propres, en l’occurrence celui des modèles électriques et hybrides. Concrètement, l’opérateur va capitaliser sur les Jeep Compass et Renegade hybrides rechargeables, et ce dès le premier semestre 2021. Quant à l’électrique, ce sera à l’icône de la marque Fiat, la Fiat 500 de l’introduire. Elle disposera d’une autonomie allant jusqu’à plus de 400 km, pour circuler notamment en ville.

 
Article précédent

Intempéries : les autorités de Casablanca-Settat tiennent une réunion d’urgence pour examiner les dégâts

Article suivant

Khalid Ait Taleb : les préparatifs vont bon train pour le lancement de la campagne de vaccination anti-Covid-19