Auto

Stratégie : Kia Maroc renforce ses positions

Kia Maroc, qui vient fraîchement d’étoffer sa gamme de véhicules, a réaffirmé en ce début d’année 2020 ses ambitions stratégiques de développement. L’objectif consistant pour la filiale automobile du Groupe Bernard Hayot à renforcer, sinon accroître, la notoriété de la marque dans le Royaume. 


Désormais dans le giron du Groupe français Bernard Hayot, Kia Maroc a profité de ce début d’année 2020 pour effectuer, en présence de la presse nationale, un bilan d’étape de sa première année de commercialisation. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’importateur actuel de la marque sud-coréenne poursuit tambour battant et de façon méthodique son développement. En attestent ses chiffres puisqu’il est parvenu tout de même à écouler 1 623 véhicules à fin 2019.

Il faut dire que son actualité en termes de nouveautés a été particulièrement bien rythmée courant 2019, avec pas moins de six lancements. Dans le lot, un modèle a tiré son épingle du jeu, à savoir la Kia Picanto qui a réalisé une jolie performance en se positionnant à la première place des ventes du segment des micro-citadines. Et l’année 2020 ne fera pas exception à la règle puisque l’opérateur vient fraîchement de tabler sur deux nouveaux modèles, une citadine (la Rio) et une compacte sedan (la Cerato). Toujours est-il que les ambitions de l’importateur, s’agissant des nouveaux modèles, ne s’arrêtent pas en si bon chemin puisqu’en cours d’année, le SUV Niro et la grande berline K5, deux véhicules viendront étoffer la gamme. Et ce n’est pas tout puisque le Kia Seltos, un SUV urbain, devrait fouler l’asphalte du Royaume. De quoi permettre à Kia d’investir avec la manière le segment des petits SUV urbains qui a, lui aussi, le vent en poupe.   

Un réseau en pleine extension

Outre la révélation par Cédric Veau et son staff des deux nouveaux modèles de la gamme  et de la stratégie en matière de produits, le Directeur général de Kia Maroc, durant cette conférence de presse, en a profité pour lever le voile sur sa stratégie future, notamment en matière de réseaux et de services après-vente. Justement pour ce qui est du réseau, deux autres plateformes en cours de finalisation seront sous peu inaugurées ; l’une à Rabat et l’autre à El Jadida, ce qui porte à 11 le nombre de points de vente. Par ailleurs, d’autres sites, dont une succursale à Tanger et trois concessionnaires à Salé, Kénitra et Oujda, ouvriront leurs portes en cours année. Aussi, la marque se fixe comme objectif d’étendre très exactement son réseau à 18 points de vente d’ici la fin de l’année. 

Le SAV en point d’orgue

Autre pilier stratégique, l’importateur capitalise sur le développement du service après-vente. La disponibilité des pièces de rechange est devenue un des points forts de la marque avec la constitution d’un stock de sécurité permettant de servir ses clients en continu. Faut-il préciser que ce dernier comprend plus de 70.000 références. Par ailleurs, plusieurs nouveautés en termes de digitalisation, comme la prise de rendez-vous en ligne à l’attention des clients, ont été lancées, Kia Maroc devant mettre en route sous peu une plateforme digitale dite de «communication de service prédictif». Elle devrait permettre par exemple à la clientèle de suivre, toujours par le biais du digital et en temps réel, tout le processus d’intervention des opérateurs et des techniciens sur un véhicule devant passer par l’atelier.

Faut-il souligner que la marque travaille activement sur la qualification technique de ses équipes. Elle a, dans ce sens, créé son propre centre de formation. Récemment, un challenge technique national a été organisé, dont le meilleur technicien partira prochainement défendre les couleurs de l’importateur à l’international.

 
Article précédent

TVA : Les principales mesures

Article suivant

Les valeurs sur lesquelles miser en 2020